Les conseils de quartier, connus par 84 % des répondants à l’enquête de la Ville

Hier soir, Samira Mesbahi, Souad Ouasmi, Patricia Ouvrard et Valérie Talbi, adjointes en charge des conseils de quartier ont présenté les résultats de l’enquête menée auprès des Vénissians sur la démocratie locale. Deux enseignements principaux sont à en tirer : les habitants connaissent les conseils de quartier, et ont envie de s’y investir.
Entre le 15 février et le 28 mars, les habitants de Vénissieux ont pu exprimer leurs attentes en matière de démocratie locale grâce à un questionnaire.

1 203. C’est le nombre de réponses obtenues par les quatre adjointes en charge des conseils de quartier (Samira Mesbahi, Souad Ouasmi, Patricia Ouvrard et Valérie Talbi) à la consultation des habitants, proposée à Vénissieux du 15 février au 28 mars. « Considérant la crise sanitaire, c’est une belle performance et la preuve que les habitants veulent s’investir dans la vie locale », commentait ainsi, hier lors de la restitution des résultats, Valérie Talbi.

Rappelons, en effet, que c’est au travers d’un questionnaire disponible en ligne, sur le site de la Ville et dans les lieux ouverts au public, que les habitants ont pu donner leur avis sur les dispositifs de participation citoyenne existants. Ils ont aussi eu l’opportunité d’exprimer leurs attentes et leurs idées en termes d’information, de signalement de dysfonctionnement et d’engagement dans la vie de la commune.

« En matière de démocratie participative, notre ville est précurseur avec la création, dès 1989, des premiers conseils de quartier, 13 ans avant la loi les rendant obligatoires, pour les villes de plus de 80 000 habitants, rappelait en ouverture de la soirée le maire de Vénissieux, Michèle Picard. C’est aussi le Conseil Citoyen de Développement Humain Durable, le Conseil Municipal Enfants, le Grand Rendez-Vous de la Ville, la consultation en ligne ‘Ma commune demain’… Autant de leviers que nous actionnons pour donner la parole aux Vénissians. Faire vivre la démocratie, c’est créer un lien de proximité, un engagement, pour faire vivre nos quartiers, nous interpeller, et élaborer ensemble la ville de demain. C’est s’investir pour l’intérêt général. Un engagement fort, dans une société de plus en plus tournée vers l’individualisme. »

Des conseils de quartier bien identifiés

Que nous apprend, donc, cette enquête, à laquelle ont principalement répondu des femmes habitant la ville (elles représentent 62 % des répondants) ? Tout d’abord, que Vénissieux est tout sauf une ville « de passage ». Près de 44 % des répondants habitent en effet la commune depuis plus de 20 ans. Et si 84 % des répondants disent connaître les conseils de quartier (grâce au bouche-à-oreille, aux campagnes d’affichage, aux activités du conseil de quartier, à la presse ou au site de la ville), ils en ont des attentes variées (voir ci-après).

S’agissant du mode d’information utilisé par les habitants, 79 % des répondants évoquent la presse locale, 40 % le site de la Ville, 25 % les réseaux sociaux, 20 % le magazine Vénissieux Singulier Pluriel, et 8 % d’autres sites d’informations locales. Un besoin d’être tenu au courant clairement exprimé par les répondants : 76 % des Vénissians souhaitent ainsi avoir « plus d’informations sur les grands projets portés par la Ville et les partenaires ». De plus, 58 % des répondants assurent souhaiter être « destinataires d’informations sur la vie municipale, et recevoir des invitations à des initiatives publiques ».

Reste, maintenant, aux quatre adjointes en charge des conseils de quartier à gérer les prochaines élections des délégués. Il est ainsi possible de se porter candidat depuis le 14 avril, et ce jusqu’au 9 mai. Tous les habitants de Vénissieux, de toutes nationalités, âgés de 16 ans et plus, peuvent proposer leur candidature, sur le site Internet de la Ville. Il suffit pour cela de présenter un justificatif de domicile de moins de 3 mois.

Pour chaque quartier, 15 délégués seront élus. Les élections auront lieu en ligne du 13 au 29 mai, et en bureaux de vote le samedi 29 mai — si les conditions sanitaires le permettent.


12 chiffres à retenir de l’enquête

– 84 % des répondants connaissent les conseils de quartier.
– 25 % des répondants ont déjà pris connaissance des comptes rendus des permanences sur le site de la ville.
– 80 % des répondants attendent des conseils de quartier de leur permettre de signaler des problématiques quotidiennes, 73 % d’être informés des projets à l’échelle du quartier ou de la ville, 63 % de pouvoir participer à des échanges pour améliorer le cadre de vie, 49 % de porter des projets d’intérêt collectif, et 40 % de pouvoir échanger sur des thématiques municipales (budget, développement urbain…).
– 40 % des Vénissians qui ont répondu à l’enquête envisagent de participer aux réunions des conseils de quartier.
– 46 % des répondants se disent prêts à s’investir dans un des dispositifs de participation mis en place par la Ville (47 % au sein des conseils de quartier, 40 % via la future commission de prévention des incivilités et des violences et 38 % à travers le Conseil citoyen du développement humain durable).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *