Fonction publique : Michèle Picard interpelle Jean Castex

Le maire de Vénissieux, Michèle Picard, a écrit hier au Premier ministre, Jean Castex, afin de dénoncer la « véritable injustice » que constitue selon l’élue l’article 47 de la loi de transformation de la fonction publique. La Ministre de la transformation et de la fonction publique, Amélie De Montchalin, a également reçu ce courrier.

« Cette disposition impose aux collectivités locales d’opérer une harmonisation du temps de travail en supprimant les régimes dérogatoires jusque-là autorisés qui permettaient de prendre en compte les spécificités (pénibilité, contraintes…), regrette le maire de Vénissieux. D’ici fin juin 2021, l’ensemble des agents (…) seront soumis au régime des 1 607 heures annuelles. Dans les faits, cela se traduira par la perte de jours de congés ou de jours de récupération pour les agents concernés. Les agents territoriaux sont en colère, et je partage leur colère. »

« L’article 47 de la loi de transformation de la fonction publique remet également en cause la libre administration des communes, pourtant inscrite dans l’article 72 de la constitution », ajoute le maire, qui demande ainsi au Premier ministre et à la ministre en charge du dossier l’abrogation de cette loi. « La situation appelle au contraire à renforcer les services publics et les missions de proximité que font vivre les agents », conclut Michèle Picard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *