De jeunes vénissians restaurent leur quartier

Pendant les vacances scolaires, des groupes de six jeunes vénissians ont été sélectionnés pour rénover la façade de certains immeubles du boulevard Lénine à Vénissieux.
Les six participants ont été félicités pour leur travail par le bailleur de l’immeuble, Lyon Métropole Habitat

Ils ont travaillé dur pendant une semaine pour transformer leur quartier. Six jeunes vénissians entre 15 et 21 ans ont rénové la tour 21 du Boulevard Lénine aux Minguettes, pendant les vacances scolaires. « Ils ont repeint le bas de la façade extérieure du bâtiment et l’intérieur de la cage d’escalier », explique l’encadrant du projet, Monsieur Taguine.

Fatima et Nissoity ont 17 et 16 ans. Elles sont encore au lycée et ont postulé au « Chantiers jeunes » parce qu’elles voulaient se « faire un peu d’argent de poche et s’occuper pendant les vacances« . En effet, pour 20 heures de travail réalisé, les jeunes sont rémunérés 140 euros en chèques vacances. « C’est une bonne expérience, on a d’abord réparé les murs, on a poncé, puis on a commencé à peindre« , décrit Nissoity.

Pendant une semaine, entre 8 heures et 12 heures, les six jeunes se sont investis pour leur quartier et ont tenté d’effacer les traces de dégradations et de vandalisme qui marquaient la tour 21. Et le résultat est impeccable.

Sensibiliser les jeunes à leur environnement

Keletigui, vénissian de 21 ans est très content de son travail. « Quand je vois le résultat, c’est une vraie fierté, avant tout le bâtiment était dégradé autour et maintenant, c’est plus propre. » « Tout est clean, je n’ai jamais vu les tours comme ça« , assure Nissoity qui habite boulevard Lénine depuis dix ans.

Le but de cette opération, en collaboration avec différents bailleurs, la Ville et la régie de quartier, est avant tout « d’intégrer les jeunes et les sensibiliser pour qu’ils prennent soin de leur habitation« , explique Laetitia Lakhal de Lyon Métropole Habitat, membre de la convention.
 Même constat pour Rafik Chergui, responsable des Chantiers Jeunes. Pour lui, impliquer les jeunes du quartier pousse les autres Vénissians « à faire attention à leur travail » et évite de futures dégradations.

Walid, habitant de la tour n° 15, a participé à ce chantier et il a eu de nombreux retours positifs. « Les parents de mes amis étaient très contents de mon travail, ils m’ont dit ça changeait le quartier« , déclare le jeune homme de 16 ans.

Mais ce chantier leur permet aussi de connaître le monde du travail. Rafik Chergui essaie ainsi, parfois, de « prendre des jeunes en rupture scolaire pour les amener à trouver une vocation, une orientation« . Et pour Walid, la découverte d’un nouveau métier est ce qui l’a poussé à s’inscrire : « J’ai participé au chantier pour m’investir et découvrir le monde professionnel. »

Rafik Chergui se réjouit de l’engouement des jeunes face à ce dispositif. « Ce programme porte ses fruits. Je leur dis, le plus important ce n’est pas la qualité du travail, mais leur comportement, je suis fier d’eux.« 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *