Coupe de France : Vénissieux, dominateur, tombe face à Annecy, profiteur

Le Vénissieux FC s’est incliné en toute fin de match face à Annecy (1-0), à l’issue d’un match qu’ils ont abordé crânement, sans retenue, en faisant plus que jeu égal face à des Haut-Savoyards pensionnaires de National (3e division) qui ont surtout justifié leur place… de relégable dans leur championnat.

On a bien cru que ce 64e de finale de coupe de France allait être reporté, neige et couche de verglas s’étant installées sur la pelouse du stade Laurent-Gérin. Mais c’était sans compter sur des bénévoles, dirigeants et licenciés du club, qui en l‘espace de trois bonnes heures avaient déneigé en grande partie la pelouse, alors que l’arbitre avait décalé d’une petite demi-heure le début de la rencontre, initialement programmée à 13h30.

Et ce sont les Vénissians qui ont semblé les plus à l’aise, en tout cas les plus entreprenants, obligeant leurs hôtes à un rôle passif, voire contemplatif. Dominateur, le VFC se créait des occasions, notamment par Sako qui obligeait le portier Perez à de la vigilance, puis par Avci, bien épaulé par Antoine. Annecy ne réagissait que par Spano qui incitait Elbaz à écarter cette menace de façon spectaculaire.

FC Annecy ? Une prestation insuffisante pour une équipe de National. Des poignées de spectateurs placés derrière le grillage de l’enceinte, s’amusaient de boules de neige pour perturber le portier annécien. Tout comme un canard qui avait élu domicile sur la pelouse depuis quelques jours et qui semblait à son aise. Et sur le terrain, Annecy ne faisait que subir, espérant le contre fatal… Pourtant bien entreprenants, les Vénissians avaient malgré tout du mal à trouver la faille, et la bonne combinaison. Souvent, ils paraissaient gênés, le bloc défensif adverse faisait bonne garde… sauf sur cette contre-attaque qui permettait à Antoine de filer à grande vitesse vers le but de Perez… D’un tacle irrégulier, Goncalves mettait un terme à cette envolée, en se voyant gratifier d’un simple carton jaune. Peut-être le tournant de ce match, car entré à la 79e minute., Ahmed Mogni allait faire du mal à Vénissieux. Il profitait d’un coup franc en faveur d’Annecy, joué très rapidement, et pas à l’endroit indiqué pour tromper Elbaz. Il s’y reprenait même à deux fois. En une seule frappe, l’international comorien avait tiré une bien belle épine du pied de ses couleurs. Injuste pour des Vénissians pour le coup un peu naïfs.

“Il faut toujours placer un joueur devant le ballon pour éviter d’être surpris de cette façon, observera un dirigeant du staff technique après le match. Cela servira de leçon aux jeunes de notre groupe. » Est-ce que Vénissieux quitte Dame Coupe de France la tête haute ? “Avec surtout pas mal de regrets”, diront en substance dirigeants et joueurs qui espèrent que le championnat de Régional reprendra afin de profiter de cette bien belle dynamique affichée lors des trois matches de coupe.

Coupe de France – 8e tour
Au stade Laurent-Gérin de Vénissieux, Vénissieux FC (Régionale 1) – FC Annecy (National 1) : 1-0
But : Mogni (85e) pour Annecy
Vénissieux : El Baz – Abdelmoumene, Vernet, Maarif, Rahdoun – Guelbi (cap), Sako, Samri – Avci, Antoine, Nsonde. Remplaçants : Fettache, Hamchaoui, Cherif el Ouazani, Idangar, Taam, Michelini, Kharroubi. Entr. : Rémi Voisard
Annecy : Perez – Mendy, Goncalves, Chapuis – Rocchi (cap), Kashi, Al Farfi, Millon, Pinto Borges – Spano, Le Tallec. Remplaçants : Nado, Bensabeh, Mizrahi, Mogni, Adeoti, Kyeremeh, Mocio. Entr. : Rémi Dru

________________________________________________________

Réactions

Les entraîneurs Damiani et Voisard à Vénissieux
“Ce match nous laisse beaucoup regrets. On a fait douter Annecy, en faisant au moins jeu égal mais on se fait avoir par manque de vice. C’est le défaut de la jeunesse. Au final, on a joué avec nos armes une semaine après notre très belle prestation au tour précédent à Thonon Évian (3-2).”

Nidal Guelbi, capitaine de VFC
“Trop rageant, il aurait mieux valu perdre 3 à 0, et on n’en parlait plus. Annecy na rien montré et a joué son va-tout sur un coup franc joué rapidement et pas là où il aurait dû. Nous, on a été trop peu réalistes, on a trop joué au ballon.”

Réda Maarif, défenseur de VFC
“Dommage, on n’a pas trop vu la différence de niveau. Il fallait être plus réaliste. Annecy a su trouver la faille, bravo à eux. »

Jean-Yves Chay (dirigeant du FC Annecy)
“C’est un vrai soulagement. On repart avec la qualification, c’est l’essentiel mais pour le reste on reste tous sur notre faim. On a vu une bonne équipe de Vénissieux qui nous a posé des problèmes. Les conditions du terrain n’étaient pas idéales pour faire courir le ballon, le maîtriser. On a un frein à main de ce côté-là en ce moment mais le fait de se qualifier va faire du bien.”

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *