Idrisse Benmeddour, d’Alger au CMO-V

Multiple champion d’Algérie, Idrisse Benmeddour a intégré le staff technique du CMO-V, avec la mission de former une nouvelle génération de gymnastes.

Depuis une bonne année, Idrisse Benmeddour, 31 ans, a rejoint le staff technique du CMO-V « afin de détecter les prochaines pépites de la gym vénissiane ». Ce gymnaste algérien de haut niveau a découvert la gym à l’âge de 4 ans, à Alger, dans une salle spécialisée en gymnastique qui avait ouvert ses portes, en 1994, dans son quartier de Telemly, les « terrasses » de la capitale. « Passionné de cette discipline, mon père m’avait inscrit à l’ARBEE, le club de l’Avenir sportif municipal, tout près de mon école primaire. J’ai pu pratiquer plus que de raison. »

Redouan Bentouri, un coach réputé, repère ce touche-à-tout, à l’aise dans la plupart des six agrès gymniques. Dès lors, Idrisse va enchaîner : progression au sein du club, sélection en équipe nationale à 16 ans, incorporation au centre fédéral de Boufarik à 35 km d’Alger (l’équivalent de l’INSEP en France), puis participations régulières à des compétitions internationales jusqu’à la fin de sa carrière.

« Champion d’Algérie dans toutes les catégories, médaillé aux championnats d’Afrique en Namibie, j’ai eu la chance de participer à pas mal de stages en France, précise Idrisse. Notamment à Lyon, à la Convention Gymnique de l’avenue Viviani, où un certain Yann Cucherat brillait par ses perfs. » De la Convention au gymnase Tola-Vologe du CMO-V, il n’y a qu’un petit pas qu’Idrisse va franchir, soutenu par Fabrice Cantaluppi, le président et Christophe Rosier, responsable des équipes masculines. Le CMO-V avait déjà accueilli précédemment des gymnastes algériens, Wassim Benkebil et Hamza Belkaceli, également formés à l’ARBEE.

« Idrisse est un athlète complet, compétent, qui possède en outre un convaincant bagage intellectuel (ndlr : il est diplômé en management), loue Christophe. Il va s’attacher à former une nouvelle génération de gymnastes. Pour l’heure, il n’a pas de poste à temps complet, la crise sanitaire ayant freiné sa progression. Mais après le départ de Laurence Gelly, qui va faire valoir ses droits à la retraite, Idrisse va pouvoir exercer pleinement. »

5 pensées sur “Idrisse Benmeddour, d’Alger au CMO-V

  • 5 février 2021 à 22 h 09 min
    Permalink

    Bravo mon ami . Content pour toi !!

  • 5 février 2021 à 13 h 45 min
    Permalink

    Bravo Idriss

  • 5 février 2021 à 12 h 57 min
    Permalink

    Bravo c’est tellement bon de voir un jeune ambitieux et passionné. 👏
    Bonne continuation et plein de réussite encore 💪

  • 5 février 2021 à 11 h 10 min
    Permalink

    Bravo Idriss c’est tonton aziz Je suis très fière de toi tu as fais tout ce qu’il faut pour réaliser tes rêves études une carrière sportive remarquable et maintenant tu entraînes des enfants qui ont le même âge quand tu as débuté je me rappel très très bien et surtout félicitation tu es papa depuis le 31 janvier,je te souhaite une Vie heureuse pleine d’amour et de bonne chose aziz😀😃

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *