Vénissieux football club : la coupe de France pour respirer

Les footballeurs du VFC étaient pareils à des enfants ouvrant leurs cadeaux de Noël, le 23 janvier, à l’occasion du premier entraînement collectif depuis trois mois. Ce dimanche, ils défieront Amplepuis en coupe de France.
La FFF ayant décidé de maintenir la coupe de France, les clubs amateurs encore engagés dans la compétition ont pu recommencer à s’entraîner. Un bonheur sans nom pour les joueurs du VFC, après trois mois d’abstinence.

Trois mois, une éternité, qu’ils n’avaient pas touché un ballon, confinement et couvre-feu obligent. « Quel plaisir de reprendre contact avec le cuir », savourait Karim, un attaquant qui revient d’une longue blessure. Rémi Voisard, l’un des coaches vénissians, n’était pas moins réjoui : « Visiblement, les gars étaient en manque de ballon et d’opposition. Ces derniers mois, ils ont pu s’entretenir de manière individuelle et selon un programme concocté par Ben Molina, notre préparateur physique. Mais rien ne vaut la préparation physique collective. »

Pourtant intenses, les ateliers proposés durant deux bonnes heures ont été appréciés, qu’il s’agisse de la course à travers plots sans ballon, de la passe à dix ou des mini-matches à sept contre sept. Outre la reprise des entraînements, l’autre motivation de la trentaine de Vénissians présents trouve son explication dans la programmation d’une rencontre officielle, ce dimanche 31 janvier. « On joue en coupe de France à Amplepuis, rappelait le coach. Les places vont être chères, même si deux joueurs de niveau national, Mauvernay et Zemmouri, ont quitté le club pour raisons diverses. Dommage que le Préfet n’ait pas autorisé les footballeurs encore qualifiés en coupe (les seuls à pouvoir reprendre, ndlr) à s’entraîner après 18 heures, comme c’est le cas en Normandie. De toutes les façons, Amplepuis est dans le même cas que nous. »

Sylvain Idangar et Khaled Kharroubi, deux piliers du club qui ont évolué en Ligue 1, savourent le moment. « Bien sûr que j’ai envie de jouer dimanche, explique le premier, amusé. Mais les jeunes sont prioritaires. » Bien malin celui qui peut lister les noms des joueurs qui seront convoqués dimanche. « Ils sont tous affûtés, admet le préparateur. Je n’ai pas eu besoin d’utiliser la balance pour savoir qui avait pris du poids depuis notre dernier match, fin octobre, face à Rhône Vallées en championnat. Passer ce tour nous permettrait de continuer à rêver, mais surtout de nous entraîner. » Un vrai luxe par les temps qui courent.

Amplepuis reçoit Vénissieux football club, dimanche 31 janvier, à 13h30, pour le 6e tour de la coupe de France. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *