Métropole de Lyon : 22 mesures pour « faire face à l’urgence économique et sociale »

Bruno Bernard, président de la métropole de Lyon, a annoncé ce jeudi les prochaines mesures économiques et sociales de la collectivité, qui seront votées le 16 novembre, lesquelles doivent aider les plus impactés à faire face à la deuxième vague de l’épidémie de Covid-19.

Ce jeudi, le président de la métropole de Lyon, Bruno Bernard, a présenté vingt-deux mesures « pour faire face à l’urgence économique et sociale » sur le territoire métropolitain. « [L’épidémie de Covid-19 et le nouveau confinement] inquiètent, sans que l’on ait de perspectives claires en vue d’une sortie de crise », rappelait l’élu.

« Cette crise sanitaire sans précédent touche durement les personnes se trouvant déjà dans une situation de fragilité, ébranle fortement notre économie et nous impose à tous de changer nos modes de vie, constate Bruno Bernard. La Métropole se doit d’être aux côtés des acteurs économiques, sociaux et culturels, des habitants qui connaissent depuis des mois de grandes difficultés. »

Voici donc les 22 mesures de soutien, qui seront votées lundi par la métropole de Lyon :

Les mesures pour l’insertion
  • exonération de 50% des sommes à reverser par les Ateliers et chantiers d’insertion (ACI) pour l’année 2020 ;
  • maintien intégral à taux plein du RSA et neutralisation financière, dans le calcul des droits, des revenus liés à une reprise d’activité dans les secteurs d’activités de première nécessité, pour une durée de deux mois (et ce, alors que le nombre de bénéficiaires du RSA a augmenté de 9,5% dans la métropole depuis janvier 2020) ;
  • réactivation de la plateforme RH, créée lors du premier confinement pour faciliter l’accès des bénéficiaires du RSA aux emplois.
Les mesures pour les publics les plus en difficulté
  • attribution de six subventions exceptionnelles, pour un montant total de 260 000 euros, pour des associations (Secours catholique, Croix-Rouge, Restaurants du Cœur…) engagées dans l’accompagnement des personnes les plus précaires ;
  • mise en place d’une maraude métropolitaine ;
  • renforcement de la visibilité de la plateforme d’écoute téléphonique LIVE, qui informe et oriente les personnes vers des parcours de santé mentale ;
  • création d’un outil collaboratif avec les acteurs associatifs du territoire, afin de faciliter l’accès aux services pour les personnes en situation de très grande précarité.
Les mesures pour l’économie locale
  • exonération des loyers pour les professionnels locataires de la Métropole et touchés par une fermeture administrative sur le mois de novembre ;
  • soutien financier d’un montant de 52 500 euros au profit de l’association Entreprises et Numérique, afin d’accélérer la transition digitale du commerce de proximité ;
  • augmentation du soutien aux structures de management de centre-ville d’un montant total de 50 000 euros ;
  • soutien financier d’un montant total de 125 000 euros aux structures relais (Chambre des métiers et de l’artisanat, CCI…) ;
  • relance de la plateforme Care (Collectif pour l’assistance au redémarrage des entreprises) ;
  • extension de la participation de la métropole au Fonds Région Unie.
Les mesures pour renforcer la mise à l’abri des personnes vulnérables
  • attribution d’une subvention de 396 000 euros en faveur de l’association Alynéa, pour son programme d’accompagnement de 35 ménages sur Villeurbanne ;
  • attribution d’une subvention de 650 000 euros en faveur de l’association Le Mas.
Les mesures pour la mise en place d’un dispositif de soutien psychologique et l’approvisionnement en EPI
  • attribution d’une subvention de 60 000 euros à la Fondation ARHM (Action recherche handicap et santé) ;
  • achat et distribution de 2 500 litres de gel hydro-alcoolique et de 306 500 masques chirurgicaux, destinés à répondre aux besoins des Services d’aide à domicile (SAAD).
Les mesures pour le développement de la solidarité citoyenne
  • réactivation du service « Entraide voisins » ;
  • attribution d’une subvention de 10 000 euros à l’association Emmaüs Connect ;
  • accompagnement de la démarche « aide Covid » sur la plateforme « Tous unis Tous solidaires ».
Les mesures pour les acteurs culturels
  • attribution de subventions de fonctionnement à différentes associations (Pôle Pixel, Arty Farty…) ;
  • mise en place d’un plan de soutien aux structures d’accompagnement, avec coordination de l’offre.

Une pensée sur “Métropole de Lyon : 22 mesures pour « faire face à l’urgence économique et sociale »

  • 16 novembre 2020 à 17 h 09 min
    Permalink

    bonjour

    GRAND COUP DE GUEULE!!!!!!

    J’ai constaté que le magasin B&M (EX babou) était ouvert normalement tous les jours jusqu’à 18H;Est un commerce de première nécessité?????Qu’il soit ouvert pour retrait de commandes ok mais pas en ouverture normale que bon nombre de petits commerces n4ont pas ce privilége!!!!!!!!!

    Pourquoi une telle injustice?????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *