Grand Parilly : la Maison de santé pluriprofessionnelle ouvrira en juin prochain

Portée par la toute jeune société lyonnaise O-santé, la Maison de santé pluriprofessionnelle (MSP) installée rue Simone-Veil, dans le quartier du Grand Parilly, devrait ouvrir ses portes en juin prochain. Une vingtaine de professionnels médicaux et paramédicaux seront présents.
D’une superficie de 635 m2, la Maison de santé pluriprofessionnelle accueillera une vingtaine de soignants

Sur quatre étages, le bâtiment construit rue Simone-Veil à Vénissieux, accueillera uniquement des services de santé. Au premier et deuxième étage, la CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie), au troisième la Carsat (Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail), au quatrième la MSP (Maison de santé pluriprofessionnelle) et au cinquième un centre de cardiologie ou d’ophtalmologie. « Cela fait plusieurs années que nous avons été contactés par la Ville de Vénissieux pour créer cette MSP dans le cadre du Grand Parilly, précise Mehdi Djelamani, fondateur d’O-santé, société d’ingénierie spécialisée dans la création des structures des soins primaires comme les Maisons de santé et les cabinets médicaux.

5 000 patients par an

La livraison devrait avoir lieu en juin 2021. Une vingtaine de praticiens, tous libéraux, y travailleront : « Six médecins généralistes, deux psychologues, un podologue, trois infirmiers, un ostéopathe, une sage-femme, quatre kinés, une psychomotricienne et une diététicienne. On souhaiterait également la présence d’un dermatologue. Cinq mille patients par an devraient franchir la porte de cette structure. » Plusieurs grands axes de travail seront développés : la pédiatrie, la périnatalité, la prise en charge de la réadaptation à l’effort, les affections de longue durée métaboliques, ainsi que les troubles musculo-squelettiques. Elle sera ouverte en semaine de 8 heures à 20 heures, et le samedi de 8 heures à 14 heures. Les petites urgences pourront y être traitées sur rendez-vous. Les kinés auront à leur disposition un grand plateau technique. Des conférences grand public seront également organisées sur place par les professionnels.

L’installation de cette maison de santé, d’une superficie de 635 m2, constitue une bonne nouvelle puisque selon Mehdi Djelamani, « une soixantaine de médecins généralistes exercent actuellement sur la commune, mais cet effectif est vieillissant : d’ici quatre ou cinq ans, la moitié d’entre eux aura l’âge de partir à la retraite ». Son coût ? 2,5 millions d’euros, financés, pour l’instant, par 0-santé et la Région. « Nous sommes en attente d’éventuels autres financements. »
La MSP a, enfin, été labellisée par l’ARS (Agence régionale de santé) en avril 2020. Pour obtenir ce précieux sésame, « l’équipe doit être constitué d’un noyau dur de deux médecins généralistes et d’un professionnel paramédical. Un diagnostic doit être réalisé sur l’offre de soins, et les besoins de santé spécifiques du territoire », indique l’ARS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *