L’association ASP offre deux petites voitures électriques à l’HFME

Une intervention chirurgicale, c’est toujours une source d’angoisse pour les enfants et leurs parents. Afin de limiter le stress des jeunes patients, l’association vénissiane Aider Son Prochain vient d’offrir deux petites voitures électriques à l’unité de neurologie pédiatrique de l’hôpital Femme Mère Enfant (HFME).

Grâce à l’opération Vroum vroum car, les enfants peuvent désormais se rendre au bloc opératoire du service de neurologie pédiatrique de l’HFME en Bentley. Des vraies, ou presque : il s’agit de deux mini-voitures électriques, offertes par l’association Aider son prochain. L’objectif ? Divertir les plus jeunes afin de les aider à oublier, quelques minutes, qu’ils sont dans un hôpital, et ainsi limiter leur anxiété. Grâce à ces voitures, les enfants sont moins tendus et les parents aussi.

S’ils le peuvent, les enfants pilotent la voiture eux-mêmes ; si leur état de santé ne le leur permet pas, un aide soignant ou un brancardier peut la conduire avec une télécommande. À leurs côtés, les parents, pour qui l’accompagnement jusqu’au bloc dans un lit à barreaux était forcément plus angoissant.

Ces petits bolides ont été entièrement financés par les adhérents d’ASP. Des bénévoles qui ont tissé des liens importants avec le professeur Henaine du service de cardiologie pédiatrique à l’hôpital Louis-Pradel, et avec le docteur Motollese du service de Neurologie Pédiatrique à l’HFME. « Ils ont pris leur place dans notre combat afin de venir en aide à un maximum d’enfants ayant des pathologies lourdes, voire mortelles, venant de l’étranger, pour qui l’accès aux soins n’est pas possible, précise Sonia, la présidente de l’association. Depuis plusieurs années maintenant, grâce à tous nos donateurs et grâce à cette belle chaîne solidaire et humaine, nous avons pu aider plus de 34 enfants. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *