Marc Soubitez, soutien d’Yves Blein, désavoué par Génération Écologie

L’ancien syndicaliste de Bosch, engagé au premier tour avec les écologistes, mais qui appelle à voter dimanche pour le député macroniste, vient d’être désavoué par sa formation politique. Génération Écologie indique que « M. Soubitez n’a reçu aucun mandat pour soutenir une liste lors du second tour ». Une séquence qui n’est pas sans rappeler la campagne des municipales 2014.

 

Marc Soubitez est surtout connu à Vénissieux pour avoir été longtemps responsable du syndicat CFDT et du CE de l’entreprise Bosch. Il l’est moins pour son engagement politique. Même si sa participation aux campagnes électorales des municipales ne date pas d’aujourd’hui.

On se souvient notamment qu’en 2013, alors qu’il se revendiquait de la société civile, il avait tenté de bâtir une liste associant le MoDem, Europe écologie les Verts (EELV) et des dissidents du PS, parmi lesquels se trouvaient Mokrane Kessi et Samia Hamdiken-Ledésert.

Finalement, après avoir adhéré à Europe Écologie Les Verts (EELV), il s’était rangé derrière Samia Hamdiken-Ledésert dans une liste intitulée « Vénissieux une Mairie pour tous », qui avait obtenu 5 % des voix au premier tour en 2014. Ce choix lui avait alors valu d’être suspendu d’EELV, qui avait officiellement apporté son soutien à la liste de gauche conduite par le maire sortant, Michèle Picard.

Dans l’entre-deux tours, mécontent du ralliement de Samia Hamdiken-Ledésert au candidat officiel PS (Lotfi Ben Khelifa), il avait appelé à voter pour Christophe Girard, le candidat de la droite.

Pour cette campagne des municipales 2020, M. Soubitez, devenu entre-temps responsable local de Génération Écologie (GE), s’est d’abord engagé aux côtés de la candidate écologiste Sandrine Perrier. Mais quand EELV et la gauche rassemblée derrière Michèle Picard ont conclu une fusion dans l’optique du second tour, l’ancien syndicaliste de Bosch a fait savoir son désaccord dans un communiqué où il pointait les contradictions avec « la logique productiviste défendue par le parti communiste ». En conséquence de quoi, il a appelé à voter au second tour pour le député macroniste Yves Blein. Un appel qu’il vient de rééditer dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux.

Comme en 2014, ce choix lui vaut à nouveau d’être désavoué par sa formation politique, cette fois-ci Génération Écologie, qui fait savoir dans un communiqué que « M. Soubitez n’a reçu aucun mandat pour le soutien d’une liste lors du 2nd tour des élections municipales à Vénissieux ». GE rappelle également son « soutien plein et entier aux listes écologistes qui permettront de porter Bruno Bernard à la présidence de la Métropole ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *