Municipales et métropolitaines : la gauche et les écologistes rassemblés

 

Mardi 2 juin, à Vénissieux, en présence d’une partie de leurs nouveaux colistiers, les écologistes ont annoncé qu’ils rejoignaient les listes de rassemblement de la gauche menées par Michèle Picard pour les élections municipales et métropolitaines. Photo R. Bert Expressions

L’annonce officielle a été faite ce 2 juin en fin de matinée sous les frondaisons du parc Louis-Dupic : les écologistes seront présents sur la liste conduite par Michèle Picard pour le second tour des élections municipales et métropolitaines, le 28 juin prochain. « Les valeurs de progrès social que nous partageons, et notre volonté commune de ne pas laisser nos territoires à la droite, nous ont conduits à ce rassemblement », a expliqué Michèle Picard.

La liste menée par l’actuelle maire de Vénissieux comptait déjà des représentants du Parti communiste français (PCF), de la France insoumise (LFI), du Parti socialiste (PS), de la Gauche républicaine et socialiste (GRS) ainsi que des membres de la « société civile ». Elle se voit donc renforcée par les écologistes, dont une partie sont membres d’Europe-Écologie Les Verts. « Ensemble, nous relèverons les défis environnementaux, climatiques, énergétiques, sociaux et démocratiques, a déclaré Michèle Picard. Nous prendrons à bras le corps les difficultés de vie des habitants et de leur quotidien ».

Le 15 mars, lors du premier tour de l’élection municipale, la liste de Mme Picard était arrivée largement en tête avec 28,38% des suffrages exprimés, devant Yves Blein (LREM 21,14%) et Christophe Girard (LR, 14,33%). La liste écologiste menée par Sandrine Perrier était arrivée en 4ème position, avec 10,28% des voix. Ce score aurait permis à la liste de se maintenir, mais c’est finalement le choix du rassemblement qui a été fait.

Ticket Picard-Athanaze aux Portes du Sud

Michèle Picard (PCF) et Pierre Athanaze (EELV) conduiront la liste de gauche et écologiste aux Portes du Sud. Photo R. Bert Expressions

La même orientation est a l’oeuvre sur l’ensemble du Grand Lyon. Arrivés en tête au 1er tour des élections métropolitaines, les écologistes ont trouvé un accord pour le 2e tour avec la gauche unie (PS, PC et alliés) et Nathalie Perrin-Gilbert (soutenue notamment par la France Insoumise). Cette alliance sera portée par la candidature de l’écologiste Bruno Bernard, présent ce matin à Vénissieux aux côtés de Michèle Picard. « Les électeurs sont désormais devant un choix simple : d’un côté un projet progressiste et écologiste, et de l’autre la coalition anti-climat Collomb-Wauquiez, a lancé le candidat. Dans la commune comme à la Métropole, nos élus défendront une politique associant justice sociale et préservation de l’environnement ».

Car l’union entre la gauche et EELV à Vénissieux vaut également pour les élections métropolitaines dans la circonscription des Portes du Sud. Arrivée, là aussi, en tête le 15 mars, Michèle Picard conduira avec Pierre Athanaze une liste rassemblant forces de gauches et écologistes. « Les enjeux sont importants sur la métropole, a souligné Michèle Picard, car nous sommes confrontés aux droites les plus réactionnaires et les macronistes qui se révèlent au grand jour ».

Bruno Bernard, candidat écologiste à la présidence de la métropole de Lyon et Michèle Picard, le 2 juin 2020 à Vénissieux. Photo R. Bert Expressions

Pour Bruno Bernard, « la victoire de notre alliance permettra de rendre toute sa place à la 3ème ville de la Métropole. Il est temps de passer d’une métropole de la compétition à une métropole de la coopération. À Vénissieux nous avions déjà avancé sur l’environnement ou sur une restauration collective de qualité, par exemple. Nous irons plus loin ensemble. Avec les leviers de la Métropole, nous allons créer une nouvelle ligne de tram, une liaison bus forte entre Corbas et Vénissieux, renforcer les éducateurs de rues dans les quartiers, repenser l’aménagement urbain pour ramener de la sécurité… »

Le programme défendu par Michèle Picard au 1er tour sera aménagé pour intégrer plusieurs des propositions portées par les candidats écologistes, ont expliqué les candidats.

3 pensées sur “Municipales et métropolitaines : la gauche et les écologistes rassemblés

  • 3 juin 2020 à 11 h 39 min
    Permalink

    Félicitations pour cet accord qui devrait être là règle sur toute la France.

  • 3 juin 2020 à 11 h 18 min
    Permalink

    Retraité de l’E-N ayant passé toute sa carrière professionnelle à Vénissieux, je suis très heureux de cette alliance « Gauche Unie »« Verts » ; je vous souhaite évidemment toute la réussite que vous méritez contre les listes de droites (LREM y compris) qui avec leurs politiques ultra-libérales ont placé notre pays dans la situation très fâcheuse où il se trouve ! Luttons contre toutes ces politiques qui continueront à le mettre à terre en enrichissant celles et ceux qui ont déjà énormément au détriment de tous ceux qui ne peuvent même pas satisfaire leurs besoins essentiels en terme de santé, de logement, d’alimentation etc
    Courage ! Nous devons gagner !

  • 3 juin 2020 à 6 h 29 min
    Permalink

    La fusion des listes de gauche tant aux municipales qu’aux métropolitaines est une juste continuité de choix communs pour changer une société libérale injuste. Les communes ont montré le juste niveau auprès des habitants durant cette crise sanitaire, c’est ensemble que la gauche unie peut faire évoluer la ville pour affronter le changement climatique, le plan canicule est déjà activé avec un mois de mai le plus chaud jamais connu. La ville devra tenir compte du besoin de changer l’urbanisme, le trafic routier etc… tout un programme pour les années à venir et le futur mandat métropolitain et communal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *