Collèges : rentrée des 6e et 5e volontaires dès ce lundi

Les élèves de Vénissieux qui le souhaitent pourront retrouver les bancs des collèges. Photo d’archives R. Bert Expressions

Après les 900 écoliers accueillis en classe jeudi dernier, plusieurs centaines de collégiens de 6ème et de 5ème pourront faire leur rentrée à partir de lundi.

L’organisation de cette rentrée inédite n’est pas simple. Comme en maternelle et en élémentaire, les conditions sanitaires drastiques exigées par le gouvernement sont mises en place dans les 5 collèges de Vénissieux (Elsa-Triolet, Paul-Eluard, Louis-Aragon, Honoré de Balzac et Jules-Michelet), qui rouvriront leurs portes la semaine prochaine. Des mesures adaptées mises en place avec l’aide de la Métropole, la collectivité en charge des collèges publics.

Pour les équipes de chaque établissement, il a fallu imaginer des sens de circulation sans que les élèves ne se croisent, poser des marquages au sol et de la signalétique, constituer des classes  de 15 élèves maximum, refaire des emplois du temps, contacter les familles…  Tout en poursuivant le travail à distance, pour les élèves qui ne reviendront pas étudier en classe.

Les services de l’académie ont livré aux  responsables de collège  des masques pour adolescents et adultes ainsi que du gel hydroalcoolique. L’ensemble des équipes, administratives, pédagogiques et techniques sont sur le pont depuis l’annonce par le gouvernement de la réouverture des établissements du secondaire situés en zone verte. Il a été demandé à l’ensemble des adolescents d’arriver au collège avec un masque qu’ils porteront en classe obligatoirement, et ils devront par ailleurs respecter rigoureusement les gestes barrières.

Dans plusieurs collèges vénissians, la Métropole de Lyon a distribué des tablettes aux élèves ainsi que des hot spot wifi pendant le confinement. Photo R Bert Expressions

80 élèves sur 300

À Elsa-Triolet, les collégiens feront leur rentrée mardi 19 mai : 40 élèves de sixième et 40 de cinquième sur les  300 habituellement comptabilisés dans ces deux niveaux. S’y ajoute une dizaine d’élèves fréquentant l’UP2A (« Unité pédagogique pour élèves allophones arrivants »). “Les 6èmes viendront les lundis, mercredis et vendredis , les 5èmes les mardis et jeudis, et les UP2A tous les jours, précise Patrick Arlaud, le principal.  Nous allons recevoir quatre groupes de 15 élèves. Ils seront installés dans les  quatre salles les plus grandes de l’établissement. Ce sont désormais les enseignants qui changent de classe. Entre chaque groupe les salles seront désinfectées ». Si le nombre d’élèves augmente fin mai et début juin, »nous devrons mettre en place une nouvelle organisation ». Sans oublier les inquiétudes liés à la rentrée de septembre. « Comment se projeter ? On ne sait pas si le virus circulera encore autant”.

Pendant le confinement,  les élèves ont été très soutenus par les professeurs “Nous n’avons « perdu » que 2% des élèves, et même si ça a été compliqué avec certains, les enseignants ont vraiment fait le maximum. Le travail à distance fonctionne bien, et il va être poursuivi pour les élèves qui n’ont pas souhaité revenir en classe”

Prise de température à Éluard

Au collège Paul Eluard, la rentrée est prévue ce lundi 18 mai de manière échelonnée. 102 élèves seront présents, de même que les élèves d’UP2A et des Ulis (« unités localisés pour l’inclusion scolaire »). Tous seront répartis en classe de 12 élèves, avec port du masque obligatoire. “À l’entrée, précise Bénédicte Gastellu, principale-adjointe, la température sera prise à tous les collégiens. Ceux qui auront plus de 37,5 seront renvoyés à la maison. Les enseignants porteront masque et visière, celles-ci ayant été réalisées par le pôle technologique de l’établissement. Tout a été aménagé pour la mise en place des gestes barrières, et l’ensemble des enseignants sera présent. La première heure sera consacrée à des discussions avec le professeur, accompagné  d’un autre adulte, l’infirmière scolaire par exemple ».

Ceux qui ne reviennent pas devront travailler à distance selon les mêmes modalités que pendant le confinement. Un travail qui, là aussi, s’est bien passé, selon la principale-adjointe. “Tous les professeurs principaux ont gardé le contact avec leurs élèves, des visios ont été organisées. La métropole de Lyon a permis de distribuer 64 tablettes, et 21 élèves ont bénéficié d’un hot spot Wifi distribué par « Emmaus connect » en partenariat la aussi avec la Métropole. On lutte contre la crainte des parents : je ne cesse de leur dire qu’il serait préférable que leurs enfants reviennent« . Ce protocole est mis en place pour 15 jours : « tous les ados viennent tous les jours, si fin mai ou début juin ils étaient plus nombreux nous organiserions une alternance”.

À Louis-Aragon, les élèves de 6ème rentreront ce lundi, les 5èmes le lendemain. en horaires décalées : de 9 h 15 à 11 h 45 pour les uns, de 9 h 45  à 12h 15 pour les autres. Un plan précis de circulation a été mis en place, tout comme la distribution de gel hydroalcoolique. Il n’y aura pas cours l’après midi pour les 101 élèves présents la semaine prochaine.

Pour offrir une solution pour le déjeuner à un maximum d’élèves, les services du Grand Lyon distribueront 1.900 repas par jour en moyenne aux collégiens du territoire. Ces paniers repas seront gratuits pour les élèves les deux premières semaines.

Et les autres ?

Rien n’est encore annoncé pour les élèves de 4ème et de 3ème ainsi que pour les lycéens. La décision devrait être prise fin mai. À cette date, il y aura un peu de recul face à l’évolution de la pandémie. C’est également fin mai que le ministre de l’éducation nationale annoncera si les élèves de Première pourront ou non passer leur oral de français, ou si l’épreuve se déroulera en contrôle continu comme pour l’écrit et comme pour le Bac.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *