Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Rosine Garcia, la doyenne des couturières citoyennes

Ancienne première main dans une grande maison de confection, la Lyonnaise Rosine Garcia, bientôt 92 ans, a choisi de s’investir dans l’opération « couturiers citoyens » lancée par la Ville de Vénissieux. Elle a déjà réalisé une soixantaine de masques.

Ancienne première main dans une grande maison de confection, la Lyonnaise Rosine Garcia, bientôt 92 ans, a choisi de s’investir dans l’opération « couturiers citoyens » lancée par la Ville de Vénissieux. Elle a déjà réalisé une soixantaine de masques.

Dans son petit appartement de la rue Maryse-Bastié, qu’elle occupe depuis un demi-siècle, Rosine Garcia a gardé une pièce dédiée à la couture. Cela fait pourtant quelques années qu’elle ne touche plus guère à sa machine. Mais la période que nous traversons lui a donné envie de remettre l’ouvrage sur le métier. « Quand j’ai vu qu’on manquait de masques, j’ai voulu aider, c’est normal. J’ai cherché sur internet, mais je n’ai rien trouvé. À la mairie du 8e arrondissement non plus. Et puis mon amie Marie-Claire m’a dit que Vénissieux lançait l’opération « couturiers citoyens ». J’ai appelé, un agent de la Ville m’a apporté le matériel, et voilà. »

Rosine – bientôt 92 ans mais qui en paraît 10 de moins – a déjà confectionné une soixantaine de masques. « Bon, c’est quand même du boulot. La dernière fournée de 35 masques m’a demandée deux jours pleins. Mais j’estime que je le dois bien à Vénissieux. La commune met une salle à disposition de mon groupe de peinture sur soie, rue Professeur-Roux. On s’y réunit tous les jeudis. C’est aussi pour ça que je me suis lancée. En dehors de ma participation à la lutte contre le virus, j’avais envie de rendre à la ville ce qu’elle m’apporte. »

Première main chez Valentine

Avant de se passionner pour la peinture sur soie, qu’elle pratique assidûment depuis sa retraite en 1986, Rosine Garcia a vécu pour la couture, la haute couture. « Les plus belles années de ma vie. Je travaillais chez Valentine, rue Émile-Zola, une maison prestigieuse qui habillait la bourgeoise lyonnaise. J’étais au « flou » – ndlr : les vêtements souples ou vaporeux, réalisés dans des tissus légers, notamment les robes de soirée. Quand j’y suis entrée en qualité d’apprentie, ils embauchaient à tour de bras car ils préparaient une grande collection pour l’Égypte, qui a d’ailleurs été un échec total. À 19 ans, j’étais déjà première main. J’aurais tant aimé y rester, mais en 1969 mon mari est décédé et il me fallait trouver un travail mieux payé. »

C’est à Vénissieux, chez Berliet, qu’elle rebondit. « Là aussi à l’époque ils embauchaient à tour de bras. Je travaillais dans les bureaux au service facturation. C’était moins plaisant que la couture, mais cet emploi m’a amenée jusqu’à la retraite. Ce n’est pas rien. »

Sur les murs du salon douillet où nous nous entretenons à bonne distance, Rosine a accroché plusieurs de ses peintures sur soie. L’une d’elles représente une ferme de montagne sous une lumière chaude, à moitié ensevelie par la neige. « Ah, c’est drôle que vous regardiez ce tableau parce qu’il a une histoire. J’ai dû le stopper à cause d’un cancer en 2008. Je suis restée un an sans peindre et quand j’ai été guérie, je l’ai fini. »

En période de confinement, le quotidien de Rosine n’a pas tellement changé. Ses journées sont rythmées par les courses au magasin du coin. « La couture des masques m’a donné une nouvelle occupation. Ces derniers jours j’étais en panne de tissu, j’avoue que ça m’a manqué. » Avec le déconfinement qui se profile, des fourmis lui viennent dans les jambes. « Je sais qu’il faut rester prudente avec le virus, surtout à mon âge. Mais désormais j’irai moi-même à Vénissieux chercher le matériel et déposer les masques. Le personnel municipal a sûrement autre chose à faire. Pour 15 euros avec ma mutuelle, je peux bénéficier de 150 euros de chèques pour prendre le taxi. Je crois que je vais utiliser ce système. »

14 Commentaires

14 Comments

  1. Maria FERREIRA

    17 mai 2020 à 16 h 54 min

    Bravo Rosine.
    Ca ne m’étonne pas de vous. Je vous connais depuis 35 ans et vous avez toujours été très courageuse et battante.
    Merci pour votre solidarité
    Maria F.

  2. Julia RUZZA

    12 mai 2020 à 13 h 48 min

    Bravo Rosine : te voilà devenue une vedette !

    Bises de Julia

  3. laurence

    10 mai 2020 à 15 h 28 min

    Remarque cette énergie, cette vivacité que tu as toujours eues
    Où tu retrouves ta vie d’avant , de couturière
    Si soignée, si précise, si précieuse
    Il te manque tes amis , ta famille, tes activités
    Ne regrette pas, tu les retrouveras tous!
    Et bravo pour ce superbe dévouement, ma tatan ….

  4. Cadario

    9 mai 2020 à 19 h 09 min

    De la part de pauline adrien claude et Françoise bravo Rosine ce que tu fais est super mais môme on te connaît toujours en pleine forme ça ne nous étonne pas
    Ona peut être une commande pour toi de 200 000 masques mais ça va peut être faire trop !!!! Bises et à bientôt

  5. Pracca Pascale

    8 mai 2020 à 18 h 12 min

    Bravo Rosine ! Tu es la meilleure.
    ça ne m’étonne pas de toi.
    Pascale P

  6. CHORON Michèle

    8 mai 2020 à 17 h 40 min

    Félicitations Rosine pour ton éternel dynamisme et ton esprit de dévouement.
    Super cet article, et ça fait plaisir de te voir toujours avec cette belle énergie !
    Bisous et à bientôt.
    Mimi Choron

  7. deiana catherine

    8 mai 2020 à 14 h 00 min

    bravo ma Rosine, je suis catherine deiana et nous tous sont fiers de toi, j’espère te voir bientôt chez mes parents une grande tendresse pour toi

  8. Diego et la famille

    8 mai 2020 à 13 h 18 min

    Bravo Rosine! Tu es vraiment impressionnante.
    Maman fait des masques à la main, ils sont nettement moins beaux que les tiens ????.

    On te fais tous de gros bisous
    A bientôt j’espère,
    Diego et la famille

  9. Guesnon

    7 mai 2020 à 19 h 35 min

    Bravo Rosine
    Tu es la championne
    A bientôt de te revoir

  10. capone colette

    7 mai 2020 à 17 h 51 min

    Bravo Rosine, Ca ne m’étonne pas du soutien que tu apportes, toujours en forme ! Ca fait plaisir
    Colette C

  11. Marion / luc et les enfants

    7 mai 2020 à 12 h 55 min

    Bravo ma chère tante! Je n en attendais pas moins de ta part… cette belle énergie et ce dévouement te caractérisent. On est fiers de toi!????

  12. sandelion eliane

    6 mai 2020 à 17 h 35 min

    Tres bel etat d esprit,….. ROSINE est une amie de la peinture sur soie,avec qui nous partageons d excellents moments,c est une tres belle personne , altruiste et plus encore……

    A 91 ans , ROSINE serrait en droit de penser que ce sont aux autres de lui apporter du soutien, mais pas du tout elle se sent redevable , malgré son grand age ,de tout ce que la municipalité met a sa disposition , notre salle desnos ou nous partageons de grands moments de convivialité, je sais qu elle a été tres touchée d etre appelée souvent pendant cette période de confinement par des responsables de la commune Tres bel hommage a notre amie ROSINE
    Merci VENISSIEUX
    eliane sandelion ancienne venissiane

  13. benier Paulette

    6 mai 2020 à 11 h 30 min

    Bravo ma Rosine, il faut toujours que tu t’occupes, on est un peu trop eloignées çà me
    manque de ne pas te voir. Bisous

  14. LEMMET Nicole

    6 mai 2020 à 11 h 28 min

    Super cet article sur mon Amie Rosine.
    C’est une très bonne personne avec qui je participe à l’activité peinture sur soie.
    Elle mérite bien cet éloge.
    Nicole L.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Culture

Pour son retour en live du 14 au 16 juillet, le festival Fêtes escales annonce une programmation "populaire et élégante, énergique et sensible". À...

Actus

Dans une lettre rendue publique le 17 mai, l'ancien député-maire de Vénissieux, en désaccord avec la stratégie d'union avec la France insoumise, annonce qu'il...

Actus

Le 12 mai, Michèle Picard défendait devant le tribunal administratif ses arrêtés interdisant les expulsions locatives sans solution de relogement, les coupures d'électricité et...

Actus

Belle initiative que celle prise ce samedi par les conseils de quartier Jules-Guesde et Parilly, en partenariat avec le centre social de Parilly.

Actus

Ce jeune homme a décidé de tout lâcher et de marcher seul jusqu’à Jérusalem, une aventure humaine pour découvrir de nouvelles cultures.