CABV : toujours actif, même en plein confinement

Inutile d’user une autorisation de sortie pour vous rendre au 13, avenue Marcel-Paul : la maison des associations a baissé ses grilles pour cause de confinement. Ce qui ne signifie pas, loin de là, que le centre associatif Boris-Vian reste inactif. Bien au contraire. Nous en voulons pour preuve le long mail que nous a envoyé sa directrice Corine Romeu, confinée mais en télétravail, qui détaille tout ce que le CABV propose en ligne sur sa page Facebook et sa newsletter . Et il y a de quoi faire.

Solidarité envers les plus démunis
Commençons par l’actions menée par le CABV, Aide et partage, YMMNE et Colibris solidaires : la réorganisation de la distribution de denrées alimentaires de première nécessité auprès de publics fragiles. Le centre associatif collecte, gère et coordonne les équipes bénévoles, se portant garant de la mise en sécurité du dispositif. Il communique et rend compte des dons perçus et de leurs usages.
Les trois autres associations organisent la distribution, gèrent le planning des bénévoles et les achats et organisent les livraisons. Ainsi, des donateurs au CABV qui organise, la chaîne de solidarité passe par les trois associations et par les bénévoles qui vont distribuer. Cette chaîne est soutenue par la Ville de Vénissieux, la Métropole et les services de l’État (ANCT / Préfecture). Plus d’informations sur la manière de participer aux dons ici.

Formations
Les formations de bénévoles prévues dans les semaines à venir ont toutes été suspendues jusqu’à nouvel ordre. Pour celles qui ont été demandées dans le cadre du FDVA ( Fonds pour le développement de la vie associative), plus de renseignements ici.

On trouvera encore toutes les informations sur les mesures de soutien et les contacts utiles en tant que structures associatives employeuses ou en tant que salariés sur le site www.associations.gouv.fr

Enfin, pour continuer à se former, même en restant chez soi, le CABV donne rendez-vous sur sa page Facebook le mardi 7 avril, entre 14h30 et 16 heures, pour apprendre à utiliser la plateforme de conception graphique CANVA.

L’école à la maison et ses difficultés
Pour ceux qui, ayant des enfants scolarisés à la maison, ont de la peine quant au suivi des devoirs, le CABV donne accès à un questionnaire qui permet de préciser les difficultés rencontrées.

Violences conjugales
Malheureusement, on sait que le confinement a eu pour conséquences l’accroissement du nombre de violences conjugales. Au moins de 32% sur l’ensemble du territoire, d’après les chiffres communiqués par le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes. Voici quelles sont les ressources lorsque l’on est confronté, de près ou de loin, à cette situation.
Le CIDFF propose une permanence téléphonique tous les matins de 10 à 13 heures pour les femmes victimes de violences conjugales. Elle est assurée par une personne à l’accueil, une juriste et une conseillère conjugale et familiale. Les femmes peuvent appeler au siège de l’association : 04 78 39 32 25.
L’association VIFFIL reste présente. La permanence téléphonique est ouverte de 9h30 à 17 heures. Contact : 04 78 85 76 47.

Vous pouvez également appeler gratuitement et anonymement le 3919, signaler une violence 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 sur le site « Arrêtons les violences » ou encore appeler le 17.
Les victimes de violences intra-familiales peuvent également se rendre dans la pharmacie la plus proche de leur domicile, où elles seront accueillies et où l’alerte sera immédiatement donnée auprès des forces de l’ordre.

Loisirs
Il faut aussi savoir agréablement remplir ses journées tout en restant chez soi. Ainsi, Boris-Vian a demandé à Marc Bernard, directeur de la compagnie Traction Avant, de lire régulièrement des histoires. Que l’on retrouve sur la page Facebook du centre associatif.

Le CABV renvoie également à d’autres initiatives, prises par Traction Avant (Une photo, un haïku) ou par la médiathèque Lucie-Aubrac, même si ce service a eu du mal à se mettre en place.

Boris-Vian met encore en avant une activité pour les seniors, Radio Haut-parleur, « une web radio pour les oreilles qui ont du cœur ».

Enfin, le centre pense à la planète grâce au lien vers le site colibris-université. On y apprend comment mieux agir sur Internet en supprimant les pièces jointes des mails, en utilisant un navigateur ou un moteur de recherche peu gourmands en énergie ou encore en branchant tout son matériel sur une multiprises à interrupteur. C’est très instructif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *