Une photo, un haïku : poètes, à vos claviers !

photo Malika Mihoubi

La question se pose maintenant depuis près de trois semaines et reste malgré tout cruciale : comment occuper son temps pour ceux qui ne sont pas débordés par le télétravail ? Et comment se changer les idées, quels que soient nos âges et métiers ? Certains trouvent sur de nombreux tutos des exercices à accomplir pour se maintenir en forme. Beaucoup piochent sur Internet des blagues à partager, qui inondent tous les réseaux sociaux. D’autres encore vont à la recherche d’infos inédites pour alimenter un peu plus les nombreuses théories du complot.

Finalement, un petit peu de poésie ne ferait pas de mal dans ce monde brutal. C’est ce que se sont dit la photographe Malika Mihoubi et Marc Bernard, directeur de Traction Avant. Sur le site de la compagnie, ils proposent une nouvelle opération : Une photo, un haïku.

Les haïkus sont ces courts poèmes japonais comportant trois lignes, avec variation de rythmes : cinq syllabes puis sept puis à nouveau cinq. Malika et Marc précisent : « Le haïku est écrit au présent avec des mots simples. Il est par excellence la capture de l’instant présent dans ce qu’il a de singulier et d’éphémère, en ce monde où se côtoient permanence et impermanence. Enfin, il doit comporter un « mot de saison », le kigo, c’est-à-dire une référence à la nature ou un mot clé concernant l’une des quatre saisons ».

Le principe est simple. Il suffit d’envoyer sur le site, avec vos nom et adresse mail, un haïku qui accompagnera la photo du jour. On pourra ensuite le retrouver tout à la fois sur ce même site et sur la page Facebook de Traction Avant.

http://www.tractionavantcie.org/tractionavant/1-photo-1-haiku/

Une pensée sur “Une photo, un haïku : poètes, à vos claviers !

  • 4 avril 2020 à 8 h 44 min
    Permalink

    Bonjour Merci pour le relai de ce photo-haïku.
    Petite rectification cependant, cette image a été faite à Athènes, il n’y a pas de métro ni même de tramway au Kosovo, c’est fou hein?
    Merci pour le partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *