Challenge de twirling-bâton : des titres pour Vénissieux, le trophée pour Givry

Les twirleuses et twirleurs vénissians ont empilé les titres au gymnase Jacques-Anquetil, mais c’est une Bourguignonne qui a ravi le trophée.

Le Challenge de la Ville de Vénissieux de twirling-bâton n’a pas échappé, dimanche 1er mars, à l’actualité et à la pesante situation épidémiologique. En effet, parmi les nombreux clubs attendus au gymnase Jacques-Anquetil (Bourg-de-Péage, Bourg-lès-Valence, Larajasse, les Barbières, Le Grand Serre, Saint-Étienne…), celui de Chambéry avait dû déclarer forfait : ses licenciées étant confinées par précaution sanitaire. Ce qui n’a pas nui au succès de cette épreuve suivie par plus de 200 compétiteurs, un Open national qui a également été l’occasion de revoir l’ex-leader vénissian Stéphane Moreira sur le praticable, après une année d’abstinence.

« Je voulais faire et voir autre chose, s’est expliqué l’ingénieur en travaux civils de 33 ans, économiste de la construction. J’ai testé le « flying disc » (frisbee), mais je l’ai trouvé trop axé sur le loisir, et pas assez rigoureux. Je me suis donc redirigé en septembre sur le twirling dans mon club de toujours, j’ai même pu composer un duo avec Laurie Parcero, ma compagne. »

Et pour son retour, Stéphane a décroché avec Laurie, une nouvelle médaille, en argent, dans la catégorie « Supérieurs Avancés ». Le couple avait obtenu la même place lors du 45e Bâton d’Or à Nevers, en janvier dernier, ce qui lui assurait le statut de remplaçant au championnat du monde prévu à Eindhoven en avril prochain.

Sérieux espoirs pour l’avenir

On suivait également avec une attention particulière la relève vénissiane. Les résultats ont été à la hauteur des attentes avec huit titres conquis en individuels, confortant le leadership régional du Twirling Bâton Vénissieux. On notera en particulier les doublés réussis par Laura Demessy (Intermédiaires cadettes en solo 1 et 2 bâtons) et Lyna Bouzit (Avancées cadettes en solo 1 bâton, et en danse solo). La minime Mila Rajovic, les cadettes Maïssane Ayed et Amaia Parlant, la senior Élise Jung (toutes les quatre en solo 1 bâton) ont été les autres Vénissianes titrées.

Malgré cette pluie de titres, les locales ont laissé échapper le Challenge de la Ville de Vénissieux, attribué à Andréa Coulon, du club de Givry, arrivée première en 1 bâton Intermédiaires juniors et Intermédiaires seniors. Enchaînement bien synchro, pas de fautes criantes, sourire en sus, cette ancienne spécialiste du Pompon coachée par Séverine Grosbois a amplement mérité sa récompense.

« Sacrée journée, a apprécié la présidente, Valérie Girodon. Heureusement qu’on a pu tout mettre en place la veille, aucune manifestation ou entraînement n’étant programmé en cette semaine de vacances scolaires. J’ai pu compter sur une bonne vingtaine de bénévoles, souvent des parents d’anciennes twirleuses qui ont assuré l’accueil, le coin restauration, la sécurité… Et nos huit titres individuels ajoutés à nos quatre titres par équipes ont confirmé la bonne santé de notre club. Malgré le départ de certains leaders, nous sommes parvenus à stabiliser le nombre de licenciés. Seule petite crainte, toujours en raison de ce coronavirus : ne pas pouvoir nous rendre à Chambéry, les 14 et 15 mars, pour les Championnats régionaux AURA. On attend les décisions des instances dirigeantes. »

 

2 pensées sur “Challenge de twirling-bâton : des titres pour Vénissieux, le trophée pour Givry

  • 22 mai 2020 à 15 h 02 min
    Permalink

    Mme, l’information sur l’absence de votre club avait été donnée à notre journaliste sportif par le club de Vénissieux, organisateur de l’événement. Il lui avait été précisé que quelques-unes de vos gymnastes s’étaient entraînées les jours précédents dans un équipement situé dans une zone potentiellement à risque, et qu’en conséquence votre club n’avait pas fait le déplacement à Vénissieux. Je comprends néanmoins que vous soyez, en tant que présidente, soucieuse que votre club ne soit pas stigmatisé. C’est pourquoi dans l’article nous avons remplacé « suspicion de coronavirus » par « précaution sanitaire ». Bien cordialement, Gilles Lulla, rédacteur en chef.

  • 21 mai 2020 à 21 h 19 min
    Permalink

    Bonjour
    Je suis surprise de votre commentaire sur le club de Chambéry que nous étions en suspicion du Coronavirus ??je suis la présidente du club que je ne suis pas au courant de cela que nous étions des confinés pour le Coronavirus
    c’est la fédération qui a décidé nous !!! Car ils ont confondu la haute Savoie à la Savoie
    Chambéry a été confiné en même temps une la France entier !!!
    Je suis vraiment mécontente de voir des commentaires qui ne sont pas fondés !!!
    Voici mon point de vu sur le sujet maintenant
    j attends une réponse de votre part
    Cordialement
    Mme MICCICHE Laurence
    Présidente du club de Chambéry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *