La « gauche rassemblée » veut bousculer la Métropole

Photo © Raphaël Bert – Expressions

Ce vendredi 21 février, à Solaize, Michèle Picard a présenté à la presse la liste qu’elle conduit pour les élections métropolitaines, entourée de ses colistiers, notamment Idir Boumertit (LFI) et Michèle Edery (PS).

Baptisée « Pour une métropole des communes et des citoyens, la gauche rassemblée », la liste comprend des habitants de chaque commune de la circonscription des Portes du sud et revendique de ne pas « mettre son drapeau dans sa poche ». À l’inverse des très nombreux candidats se déclarant sans étiquette, ceux-ci se revendiquent en effet de « la gauche rassemblée, avec le PCF, la France Insoumise, le Parti socialiste, des personnalités de la société civile. Nous portons des valeurs républicaines, de solidarité, de progrès social et d’humanité ».

Composée de 4 conseillers métropolitains sortants, la liste met en avant son expérience, sa « pugnacité » et la diversité de parcours de ses candidats : élus, militants associatifs, syndicalistes, fonctionnaires, salariés du privé, retraités…

Décrivant le Grand Lyon comme une « technostructure qui éloigne les citoyens des centres de décisions et prive les communes de moyens d’action pour leurs habitants », les candidats dénoncent « une absence de vision pour se projeter sur les 15 ans à venir ». « À l’inverse, notre projet est centré sur l’amélioration de la vie quotidienne des habitants », a déclaré Michèle Picard. « Collomb et Kimelfeld ont toujours favorisé les grands projets, dans la concurrence avec les mégalopoles européenne et internationale. Nous défendons une métropole plus solidaire, équitable entre tous les territoires, qui assure un développement économique et territorial équilibré ». « Il faut en finir avec une métropole centrée sur la ville-centre », a résumé Hadi Mebarki (PS, Saint-Fons).

Deuxième sur la liste, Idir Boumertit (La France Insoumise) a taclé le député (LREM) Yves Blein, candidat aux Municipales à Vénissieux et aux Métropolitaines. « Quand il était élu de Feyzin, il a cédé à la Métropole des pans entiers de ce qui constitue la souveraineté d’une commune. Nous ne le laisserons pas continuer à vendre nos communes à la Métropole ! »


Les candidats : Michèle Picard (Vénissieux), Idir Boumertit (Vénissieux), Michèle Edery (Saint-Fons), Pierre-Alain Millet (Vénissieux), Mireille Sanchez (Feyzin), Hamdiatou Ndiaye (Vénissieux), Marie-Christine Burricand (Vénissieux), Hadi Mebarki (Saint-Fons), Véronique Forestier (Vénissieux), Thierry Haon (Corbas), Dominique Babe (Corbas), Jacques Fassion (Solaize), Gisèle Putoud (Feyzin)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *