Municipales 2020 : Pascal Dureau confirme sa candidature

Le 6 janvier, lors d’une conférence de presse tenue dans une brasserie du centre-ville de Vénissieux, Pascal Dureau a confirmé sa candidature pour les Municipales de mars prochain, annoncée en octobre 2019 dans les colonnes d’Expressions. Entouré d’une partie de son équipe, il a présenté les grandes lignes d’un programme qui sera détaillé fin janvier. Sa liste s’appellera « Vénissieux Demain ».

« Conscient que Vénissieux a besoin d’un nouveau souffle de gauche, j’ai rassemblé autour de ma candidature une liste citoyenne composée d’hommes et de femmes impliqués depuis de nombreuses années avec le PS, le Modem, EELV, Génération. s, LFI… Aujourd’hui ce rassemblement ne se réclame d’aucune étiquette », explique M. Dureau.

Lui-même a démissionné du PS en octobre dernier, après avoir été désigné référent du mouvement de Gérard Collomb pour la circonscription métropolitaine des Portes du Sud. Une responsabilité qu’il a finalement refusée, « pour se concentrer sur Vénissieux ». En revanche, l’une de ses colistières, Salhia Mertani, se présente aux élections du Grand Lyon sous les couleurs et avec l’investiture officielle du Modem, partenaire politique de La République en Marche au niveau national.

Médecin généraliste installé à Vénissieux depuis 1990, co-créateur de la maison médicale de garde et du centre de santé Albert-Einstein, le Dr Dureau pose un diagnostic sévère sur le bilan de l’actuelle municipalité, qu’il accuse « d’immobilisme ». Filant la métaphore médicale, le candidat juge que « Vénissieux a un potentiel de résilience formidable, mais il nous faut lutter contre la lassitude des gens, le renoncement ».

« Nous travaillons depuis un an et demi à la construction d’un programme basé sur la social-écologie et l’économie solidaire, dans la diversité et le dialogue, autour de nos valeurs communes » a expliqué Pascal Dureau, après avoir laissé ses colistiers se présenter. Parmi ces derniers, Annie Brouet (69 ans), Mounir Grami (32 ans), Anne-Cécile Groléas (47 ans), Salhia Mertani (56 ans), Vianney Harpet (79 ans), Jean-Claude Ambrosioni (76 ans). Dominique Ortega, Alain Vernex et Patrick Prade étaient excusés. « Nous habitons et travaillons à Vénissieux », insiste Mme Groléas.

Sur la question de la sécurité, omniprésente dans cette campagne, le candidat entend « reprendre le dialogue avec une jeunesse qui s’est parfois fourvoyée dans l’impasse des trafics, en lui proposant de nouvelles trajectoires ». Interrogé sur les propositions de doublement voire de triplement des effectifs de la police municipale lancées par les candidats Yves Blein (LREM) et Christophe Girard (LR), M. Dureau dénonce « des promesses démagogiques pour faire de la com ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *