Municipales 2020 : La France Insoumise participe au rassemblement conduit par Michèle Picard

Idir Boumertit (45 ans) et Monia Benaïssa (29 ans) ont été désignés par La France Insoumise porte-paroles à Vénissieux. Photo Expressions/DR

Le 19 octobre, le comité électoral national de la France Insoumise (FI) a validé la décision des adhérents vénissians de cette formation, adoptée à l’unanimité le 26 septembre lors d’une assemblée réunissant une trentaine d’adhérents : les Insoumis de Vénissieux participeront au rassemblement conduit par Michèle Picard (PCF) pour les prochaines élections municipales. Idir Boumertit et Monia Benaïssa ont également été désignés porte-paroles du mouvement.

Cette décision ne coulait pas forcément de source : à Saint-Denis (93), par exemple, un maire-adjoint FI a été investi tête de liste face au maire communiste sortant. « Le plus important pour nous, c’est que les citoyens soient impliqués dans une co-construction des projets, en tenant compte de leurs avis et propositions sur tous les sujets, et qu’ils soient impliqués dans la constitution de la liste », explique M. Boumertit.

À ce titre, la démarche de plateforme participative et de réunions thématiques proposée par Michèle Picard (voir notre édition « papier » du 23 octobre) lui convient. « Les gens ne veulent plus d’accords signés sur un coin de table par des cartels de partis, avec un programme à prendre ou à laisser, ils veulent être acteurs de leur ville ».

Maire-adjoint en charge du Grand Projet de Ville, de la formation et de l’insertion, l’élu rappelle les réalisations du mandat autour de la restauration scolaire, de l’aménagement du Grand Parilly, de la rénovation urbaine, des investissements dans les écoles et les services publics…

« Je considère que le contrat a été tenu, mais je reste toujours preneur d’idées nouvelles, ajoute le quadragénaire. Vraiment, j’invite les Vénissians à se saisir des outils mis à leur disposition pour élaborer un projet commun ». « Une démarche à des années-lumière du spectacle qu’offre une opposition engluée dans un mercato décalé, un marchandage de places à l’ancienne, qui va fatalement virer au catalogue de promesses fourre-tout et démagogiques », tacle M. Boumertit.

Conseiller métropolitain sortant, il n’indique pas, pour l’heure, ce que sera la stratégie de la France Insoumise pour les élections métropolitaines.

Une pensée sur “Municipales 2020 : La France Insoumise participe au rassemblement conduit par Michèle Picard

  • 20 novembre 2019 à 6 h 07 min
    Permalink

    Le peuple uni est invincible. Bravo aux politiques de Vénissieux ! Si la mairie de Saint Denis passe aux Macronistes ou pire
    les diviseurs seront soumis à leur ego !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *