Emmaüs : la grande librairie… solidaire

Plus de 6 000 livres sont en vente dans la boutique vénissiane de l’association fondée par l’Abbé Pierre. Choix large et prix serrés pour se faire plaisir tout en faisant œuvre utile.

Séverine achète régulièrement ses livres chez Emmaüs. « Ils sont en excellent état, pas cher, témoigne-t-elle. Et le choix est important. Sans compter que c’est pour la bonne cause. » Depuis maintenant trois ans, une vaste librairie est aménagée au sein de l’immense bric-à-brac que gère l’association sur son site de l’avenue Marius-Berliet, à Parilly. Dans les rayonnages on compte quelque 6 000 livres : classiques, romans en tout genre, biographies, ouvrages de cuisine, mangas, polars… Sans oublier le secteur jeunesse en plein développement qui connaît un vrai succès, tout comme l’espace papeterie.
Ces trésors, légués par de généreux donateurs, arrivent par cartons entiers. Ils sont d’abord triés dans un atelier. Les bénévoles – Monique, Annie, Jacotte, Marie-Annick – et les compagnons s’activent. « On ne garde pas les livres jaunis ou sales. On sait aussi que certains ne se vendront pas, comme les Encyclopédies ou les livres scolaires trop datés, donc on les met à la benne. Parmi ceux que nous gardons, quand on estime pouvoir les vendre plus de 20 euros, nous les transférons au label Emmaüs, la boutique solidaire en ligne. »

Le secteur jeunesse en plein boom

Les livres sélectionnés sont ensuite mis en rayon comme dans une librairie classique. Nordine est le compagnon responsable du secteur. « Le week-end nous pouvons en vendre 400. Le secteur enfant a beaucoup de succès, nous proposons aux plus jeunes plusieurs livres pour 1 euro. Certains acheteurs nous disent que ce n’est pas cher, mais il est nécessaire que la lecture soit accessible à tous. Et quand on fait des ventes exceptionnelles, ici ou sur des salons spécifiques, les recettes peuvent atteindre plus de 1 000 euros en une journée. »
Sur la table, devant Nordine, s’empilent des livres d’auteurs à succès : Marc Levy, Katherine Pancol, Christian Jacq… « Des valeurs sûres, commente-t-il. Nous avions 50 romans de Stephen King, nous les avons tous vendus en une semaine ! Le prix est en moyenne de deux euros, on ne dépasse jamais les 4 euros. À ce prix-là, vous comprenez qu’on ne manque pas de clients ! »
Si la librairie ne désemplit pas le week-end, l’espace papeterie connaît également une belle affluence. « Pour 50 centimes, vous pouvez acheter crayons et feutres, des équerres, des rapporteurs, des règles… », détaille Nordine, très fier de la réussite de son secteur dont le chiffre d’affaires, précise-t-il, « s’élève à 150 000 euros par an ».

Emmaüs Lyon – 8, avenue Marius-Berliet, Vénissieux 
Ouvert le mardi, mercredi et vendredi de 14 heures à 17h45. Le samedi de 10 heures à 11h45 et de 14 heures à 17 h 45.

Photos : Raphael Bert- Expressions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *