Éducation : bonnes nouvelles pour les collèges

La Métropole confirme la restructuration globale du collège Triolet, et annonce une réhabilitation d’Aragon. Le président Kimelfeld dit également son intérêt pour un futur établissement sur la Plaine des jeux.

Une première phase de réhabilitation d’un montant de 9 millions d’euros a été engagée cet été au collège Elsa-Triolet. Pour faire face à la hausse des effectifs, le collège Michelet a été agrandi. Et une antenne provisoire du collège Alain de Saint-Fons a ouvert à la rentrée avenue de la république, en territoire vénissian. La Métropole, compétente en la matière, ne reste donc pas inactive pour améliorer l’accueil des collégiens vénissians. Mais pour le maire, on est encore loin du compte.

En mai dernier, Michèle Picard avait reçu Éric Desbos, conseiller en charge de l’éducation à la Métropole. Outre une restructuration complète du collège Triolet, le maire demandait une réhabilitation en urgence du collège Aragon, « qui n’a jamais connu de travaux importants depuis sa construction en 1974 ». Dans l’optique d’anticiper la hausse importante du nombre d’élèves, Michèle Picard proposait aussi d’étudier « l’opportunité d’implanter un nouvel établissement dans le secteur de la Plaine des jeux. Cela permettrait d’accueillir des élèves des deux côtés du boulevard Laurent-Bonnevay et également de Lyon 8e ».

Dans un courrier daté de fin septembre, le président de la Métropole de Lyon lui apporte des réponses positives. « Concernant le collège Elsa-Triolet, je vous confirme que mes services réalisent actuellement une étude portant sur l’élargissement de cette réhabilitation partielle à une restructuration globale en vue de son inscription au Plan pluriannuel d’investissement (PPI) du prochain mandat », indique David Kimelfeld. Qui ajoute à propos du collège Aragon : « Une étude a également été lancée afin de définir un programme, et son évaluation financière, car je souhaite l’inscrire à la prochaine PPI. » Le président précise que « sans attendre, les services de la Métropole sont mobilisés afin de réaliser des travaux de rénovation et de rafraîchissement de divers locaux ainsi que le renouvellement de mobiliers scolaires ».

Enfin, sur la faisabilité d’un nouvel établissement sur le terrain de la Plaine des jeux – là où s’élève actuellement l’ancien Matmut Stadium du LOU rugby – David Kimelfeld ne ferme pas la porte. « Je suis particulièrement vigilant et attentif à l’évolution de la démographie scolaire des territoires de Lyon 8e et Vénissieux, écrit-il, et je partage l’opportunité que peut représenter la Plaine des jeux si une opération d’aménagement global peut s’y développer. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *