La Cocotte couve les futurs entrepreneurs

Née il y a trois ans à Vénissy du regroupement des associations Adie et Positive Planet, la Cocotte est devenue l’un des lieux phares de la création d’entreprise dans la région.

C’était il y a bientôt trois ans. Fin novembre 2016, les antennes locales de l’Association pour le droit à initiative économique (Adie) et Positive Planet avaient emménagé dans de nouveaux locaux avenue Jean-Cagne, au cœur des Minguettes. Les deux associations créaient ainsi « la Cocotte », un espace de 140 m2 dédié à la création d’entreprise. Une initiative soutenue par l’État, la Caisse des dépôts, l’Agence nationale pour la rénovation urbaine et l’Union sociale pour l’habitat.

Pour rappel, Positive Planet accompagne les porteurs de projet éloignés de l’emploi, principalement issus des quartiers prioritaires, dans la création de leur propre entreprise. Et l’Adie aide les personnes exclues du marché du travail et du système bancaire en leur octroyant des microcrédits. En plus des services spécifiques aux deux structures, la Cocotte propose une offre immobilière à petit prix, adaptée aux besoins des créateurs. Elle met à leur disposition une salle de réunion, cinq box d’entretiens et six espaces de coworking, un espace convivial avec bar et cuisine, et le wifi.

Motivations variées

La Cocotte s’appuie un effectif de cinq personnes. Trois d’entre elles appartiennent à Positive Planet et deux à l’Adie. En outre, un conseiller de réseau d’accompagnement à la création d’entreprise BGE est présent une journée par semaine.

« Les gens viennent nous voir pour de multiples raisons, expose Jérôme Bouillaud, responsable de Positive Planet. Certains ont besoin d’un premier niveau d’information, tandis que d’autres viennent sur les conseils de Pôle emploi, de la Ville, de la Mission locale ou de la Métropole pour une question plus précise : stratégie commerciale, immatriculation, prévisionnel… » En fonction des besoins des demandeurs, de leur personnalité ou du délai, la structure est à même de leur proposer un accompagnement individuel, des ateliers collectifs, des rencontres avec des experts, de la formation, un rendez-vous avec un financeur ou des événements « de réseau ». Entre autres.

150 emplois créés tous les ans
Tous les ans, Positive Planet reçoit en moyenne 400 personnes, dont 80 finissent par créer une entreprise. L’Adie débloque pour sa part 100 à 120 financements annuels, d’un montant moyen de 8 000 euros. Ce qui aboutit en définitive à la création de 150 emplois, dans des domaines aussi variés que le commerce (marchés, vente sur internet), la restauration (foodtrucks, traiteurs), le transport de personnes ou de marchandise et les services à la personne (création de sites web, nettoyage, esthétique et bien-être).

Mais que deviennent ces emplois par la suite ? « Les études nationales montrent qu’un tiers seulement des entreprises créées sans accompagnement existent encore au bout de trois ans. Mais pour celles qui sont accompagnées par des structures comme la Cocotte et les associations qui la composent, ce chiffre passe à 70 % », répond Jérôme Bouillaud. Il ne faut jamais rester seul : ni avant, ni pendant, ni après la création d’entreprise. »

On notera aussi que les créateurs sont désormais pour moitié des créatrices, contre un tiers il y a deux ans. « Ces chiffres suivent la moyenne nationale, mais sont plus prononcés à Vénissieux », indique Jérôme Bouillaud.

Plus d’infos sur www.lacocotte-venissieux.org

Photos © Raphaël Bert – Expressions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *