Le numérique, c’est aussi pour les filles !

Grâce à Ell’oweb, projet porté par l’association Objectif pour l’emploi, les lycéennes peuvent découvrir les métiers du numérique en faisant fi des stéréotypes de genre. Les inscriptions pour la session d’octobre sont ouvertes.

« Aujourd’hui en France, les femmes occupent seulement 16 % des postes techniques dans les métiers du numérique et on trouve moins de 5 % d’étudiantes dans les organismes de formation. » Forte de ce constat, Julie De Araujo, cheffe de projet orientation et égalité au sein de l’association Objectif pour l’emploi basée à Mermoz, chapeaute le programme Ell’oweb — soutenu par la Région et le rectorat — depuis 2017. « L’objectif est de déconstruire les stéréotypes d’un secteur connoté très geek, très masculin, en initiant les lycéennes aux différents métiers pour encourager la mixité professionnelle. »

Prochaine semaine d’immersion dans le monde du numérique : du 21 au 25 octobre pour 35 heures d’initiation intensive. « Les inscriptions, gratuites, sont ouvertes pour les jeunes filles âgées de 15 à 18 ans vivant à Lyon et alentour, Vénissieux notamment » (*), précise Julie De Araujo. Sponsorisée par Rhônexpress, la semaine de formation aura lieu dans les locaux du centre de maintenance à Meyzieu, « avec un pass fourni pour s’y rendre et les repas également pris en charge ». Concrètement, les jeunes participantes devront réaliser un tote-bag sur un thème donné, de la conception du logo aux différentes techniques pour promouvoir le produit. Au programme, découverte d’un logiciel de graphisme, du fonctionnement d’un PC, initiation au codage et création d’un site internet, tournage et montage d’une vidéo, etc. « La finalité d’Ell’oweb n’est pas qu’elles deviennent des expertes, souligne Julie De Araujo, mais qu’elles puissent se dire : je sais que je suis capable de le faire. »

En 2019, 41 lycéennes de Lyon, Grenoble et Valence ont pu s’immerger dans un secteur qui regroupe aussi bien la gestion de contenu (webmaster, community manager), la création numérique (maquettiste, webdesigner), la programmation et le développement (développeur web, data scientist), la communication et le marketing (traffic manager), etc. Assia, Vénissiane qui vient d’entrer en 1re au lycée Jacques-Brel, est l’une d’entre elles. Plutôt indécise quant à son orientation, elle a intégré Ell’oweb sur les conseils de sa prof de maths : « Le programme est vraiment intéressant, j’ai appris plein de choses. Surtout que les femmes, elles aussi, peuvent travailler dans l’informatique. Moi, en découvrant le secteur, je me suis rendu compte que je n’avais pas envie de rester assise derrière un ordinateur. Je vais essayer de m’orienter dans un autre domaine, scientifique peut-être. »

« Les formateurs sont là pour encourager les filles à se lancer dans le secteur ou à ne pas le faire si ça ne leur plaît pas, confirme Julie De Araujo. Sur la région Rhône-Alpes, malgré des salaires attractifs et des postes en CDI, 9 000 emplois numériques ne sont pas pourvus, dont deux tiers de postes de développeurs. » Il est temps que ça change !

 

(*) Pour s’inscrire, contacter Julie De Araujo : jdearaujo@objectifpouremploi.fr – 04 78 77 35 59.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *