Extension du collège Alain : bienvenue à Vénissieux !

David Kimelfeld, président de la Métropole, entouré de Guy Charlot, inspecteur d’académie, Michèle Picard et Nathalie Frier, respectivement maire de Vénissieux et de Saint Fons, a accueilli ce 3 septembre les collégiens de 5e sur le site des Marronniers.

Une partie des élèves du collège Alain de Saint-Fons a fait sa rentrée ce 3 septembre à l’annexe du site des Marronniers, située à… Vénissieux. Dans la cour, des parents ont fait part de leur joie de voir un établissement entièrement neuf à proximité de chez eux. « C’est une petite structure qui va permette à nos enfants de travailler dans d’excellentes conditions. Ils ont à leur disposition un très bon outil, ils n’ont plus qu’à s’en saisir ! », estimait une maman venue accompagner son fils. 150 élèves y seront accueillis cette année, répartis dans trois classes de 6e et trois de 5e.

David Kimelfeld, président de la Métropole, entouré de Guy Charlot, directeur académique, Georges Kepenekian, premier adjoint au maire de Lyon, Michèle Picard et Nathalie Frier, respectivement maire de Vénissieux et de Saint-Fons, étaient reçus par le principal du collège, François Advenier et son adjointe, Mme Semlali.

« Face à la hausse du nombre d’élèves (ndlr, le collège Alain compte dans son ensemble 810 élèves), il fallait agrandir l’établissement, rappelait David Kimelfeld. C’est pourquoi nous avons construit cette annexe à Vénissieux qui accueillera 150 autres élèves de 4e et de 3e l’année prochaine. » Concernant le recrutement, « le secteur a été organisé autour de trois écoles primaires installées en bas de Saint-Fons, précisait le principal. Certains ados viennent à pied, d’autres à vélo, ou encore par la ligne C 12 des TCL ».

Construite en quatre mois

Construite en seulement quatre mois, pour un coût de 5,7 millions d’euros, cette annexe est climatisée et insonorisée. « Elle sera végétalisée à l’automne, c’est une belle réalisation, appréciait le président de la Métropole. Pour nous le collège a un enjeu majeur : celui de la réussite de tous les élèves. »

« Les élus de Saint-Fons et de Vénissieux considèrent la jeunesse comme une vraie priorité, insistait Guy Charlot. Nous travaillons tous dans la même direction. L’important pour les élèves est d’apprendre, de comprendre et de raisonner . »

Cette visite était également l’occasion pour les professionnels de l’éducation de rappeler l’importance des actions menées en direction des jeunes des quartiers classés en éducation prioritaire, notamment pour les aider à trouver un stage de 3e, leur donner de l’ambition, leur proposer des activités culturelles. Autres gros chantiers : l’égalité filles-garçons, la lutte contre le harcèlement et le racisme, sans oublier la sécurisation devant les établissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *