Rentrée : gros chantiers dans les écoles et les collèges

Face à la hausse des effectifs dans les groupes scolaires et les collèges,
la Ville et la Métropole s’adaptent.
De gros travaux ont été menés cet été.
D’autres, non moins importants, sont programmés.

 

>> Dans les groupes scolaires (compétence : Ville de Vénissieux)

Au Charréard : après le self, la maternelle

Au Charréard, le self de l’école élémentaire – le 7e construit dans la ville – et le restaurant scolaire de la maternelle seront opérationnels le jour de la rentrée. Construits sous forme de structures prêtes à poser sur une superficie de 350 m2, ils accueilleront chaque jour jusqu’à 168 élèves en maternelle – doublant la capacité d’accueil – et 252 en élémentaire, soit trois services de 84 élèves.
L’ancien restaurant scolaire est en cours de transformation pour y installer les activités périscolaires ainsi que l’infirmerie. Les travaux se dérouleront jusqu’en novembre 2019.
La construction de l’extension de l’école maternelle débutera ce mois de septembre pour une ouverture prévue à la rentrée 2020. Construite sur le plateau sportif, elle s’étendra sur une superficie de 900 m2 de plain-pied à l’aide de modules industrialisés. Elle comprendra six salles de classe, une salle polyvalente, deux espaces de couchettes, et des locaux annexes de service. Grâce à cette réalisation, toutes les classes de maternelle seront regroupées sur le même site, contrairement à aujourd’hui, ou quatre classes de maternelle sont localisées dans le bâtiment des élémentaires. Les travaux d’aménagement des abords viendront clore l’opération.
Une grande attention a été portée par la Ville à la performance énergétique et environnementale des deux bâtiments. Les toitures du self sont végétalisées, de même que celles de l’école maternelle, ce qui améliorera le confort des enfants et du personnel en cas de fortes chaleurs. Tout le groupe scolaire est raccordé au réseau de chaleur urbain, en remplacement de l’énergie fioul. Quant à l’éclairage, la mise en place d’ampoules led se poursuit.
Coût total de ce chantier : 3,98 millions d’euros.

•  A Max-Barel : coup d’envoi de la réhabilitation de l’école élémentaire

Démarrée en juillet dernier, cette opération de maintenance est accompagnée d’importants travaux de mise en conformité en matière de sécurité incendie et d’accessibilité aux personnes handicapées. Un ascenseur et des blocs sanitaires accessibles seront construits.
L’ensemble des locaux seront repeints, des placards muraux réalisés. Au programme également : la réfection des installations électriques et d’éclairage avec des luminaires led, ainsi que la construction d’un escalier de secours supplémentaire.
Pendant les travaux, des bâtiments modulaires accueilleront les enfants pour les activités scolaires et périscolaires. La fin des travaux est prévue en février 2020.
Coût de cette opération : 950 000 euros.

À Pasteur : réhabilitation terminée

Depuis un an les travaux allaient bon train dans cet établissement de la route de Corbas. Le 2 septembre, les salles de classe dans les modulaires auront disparu, les élèves vont pouvoir se réapproprier l’ensemble de l’école . Cet important chantier mixait une opération d’extension des capacités d’accueil de l’école élémentaire, de mise en conformité et de réhabilitation. Huit salles de classe supplémentaires ont été créées en lieu et place de logements de fonction démolis pour y être transformés. Les normes de sécurité incendie et d’accessibilité aux personnes handicapées ont été mises en conformité. Un ascenseur a été installé. Comme au groupe scolaire Charréard, les ampoules leds ont été préférées. Ce chantier a également porté sur la mise en œuvre de plafonds acoustiques, la réfection des peintures, le ponçage et le vernissage des parquets en chêne la construction de placards muraux, ainsi que la rénovation des blocs sanitaires.
Coût de l’opération : 2 250 000 euros

Au Moulin-à-Vent : fin de la deuxième tranche de travaux

Commencée en 2018, cette opération touche à sa fin. Les blocs portes extérieurs et les fenêtres ont été remplacés. Et des volets roulants électriques installés l’été dernier. Cet été, place à d’importants travaux de rafraîchissement avec notamment le ravalement de la façade, la réfection des peintures intérieures, le remplacement des luminaires par des leds etc.
Coût total : 370 000 euros.

À Gabriel-Péri : extension du restaurant scolaire d’élémentaire
Pour répondre à une augmentation du nombre d’enfants déjeunant à la cantine, deux extensions de 40 m2 ont été réalisées sous le préau de l’école élémentaire. Plus de 120 élèves pourront y être accueillis ainsi en deux services.
Coût du chantier 120 000 euros.

Citons enfin la réfection la cour de la maternelle Kergomard pour un coût de 65 000 euros avec notamment le remplacement des deux aires de jeux pour les 2-6 ans.

 

>> Dans les Collèges (compétence : Métropole)

Extension provisoire du collège Alain : de Saint-Fons à Vénissieux

L’extension du collège Alain de Saint-Fons s’est très vite avérée nécessaire au vu de la forte progression des effectifs prévue au sein de cet établissement. Il comptait 628 élèves à la rentrée 2014-2015 et atteindra 787 élèves à la rentrée 2019, soit plus de 160 élèves supplémentaires en cinq ans. Compte tenu de l’existence d’un Plan de prévention des risques technologiques (PPRT) sur la commune de Saint-Fons, la Métropole était dans l’impossibilité de construire cette annexe à proximité directe de l’établissement.
C’est donc sur un terrain de 3 700 m 2 appartenant à la Métropole, situé rue de la République à Vénissieux, à environ 1 700 mètres du centre-ville de Saint-Fons, que l’extension s’élève. Son ouverture est prévue en deux temps : dès cette rentrée, 150 élèves y seront accueillis dans six classes de 6e et de 5e. Puis 150 supplémentaires tous niveaux confondus à la rentrée 2 020.
Cette annexe comporte dix salles d’enseignement général, quatre salles spécialisées destinées à la musique, aux arts plastiques et aux sciences, une salle de lecture-informatique, un foyer des élèves de 50 m2, des bureaux d’accueil pour le personnel (enseignants, agents administratifs, vie scolaire), des sanitaires, sans oublier une cour et un préau de 2 100 m2.
Coût : 5,7 millions d’euros.

Extension provisoire du collège Jules Michelet

La progression des effectifs au collège Jules-Michelet, avenue Jean Moulin à Vénissieux, est l’une des plus spectaculaires avec plus 220 élèves supplémentaires entre 2014 et 2019. Il fallait donc rapidement pouvoir accueillir ces nouveaux collégiens dans de bonnes conditions en attendant la construction d’un nouveau collège à Vénissieux.
La Métropole a décidé de réaliser in situ une construction provisoire composée d’environ 900 m2 de locaux pédagogiques et de vie scolaire sur deux niveaux, et d’un espace de restauration de 400 m2 pour 300 couverts par jour en liaison froide. 180 élèves y seront accueillis à la rentrée 2019. Le service de restauration ouvrira après les vacances de la Toussaint.
Les locaux pédagogiques proposent cinq salles d’enseignement général, un préau de 100 m2, une salle d’étude-lecture modulable, une salle arts plastiques, une autre à vocation scientifique, deux blocs sanitaires élèves et un bloc vestiaire. Le bâtiment restauration cuisine comprend outre la salle de restaurant un préau de 250 m2 ainsi que des locaux réservés aux personnels (vestiaire, local ménage, bloc sanitaire).
Coût des travaux financés par la Métropole : 5,1 millions d’euros.

En 2023, ouverture d’un collège intercommunal Vénissieux/Saint-Fons

L’évolution persistante de la démographie scolaire sur l’ensemble du bassin Vénissieux/Saint-Fons rend nécessaire à terme la réalisation d’un nouvel établissement. Selon les projections de l’académie, l’effectif collégien s’élèvera à près de 4 500 élèves à la rentrée 2024 pour une capacité d’accueil de 3 900 adolescents.
Un nouveau collège devrait ainsi ouvrir ses portes avenue de la République, sur un terrain de 14 000 m 2 appartenant à l’entreprise Solvay, en territoire vénissian mais à proximité de Saint-Fons. Le coût d’achat se monte à 5,5 millions d’euros, dont 2,5 millions pour le terrain et 3 millions pour l’ensemble des études préalables et traitement des sols avant les travaux.
D’un coût total de 20 millions d’euros, cet équipement devrait accueillir 750 élèves des deux communes à la rentrée scolaire 2 023 et désengorgera le collège Alain de Saint-Fons et le collège Jules-Michelet de Vénissieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *