Les Atsem en grève, 17 restaurants scolaires fermés ce jeudi

Photo d’archives.

Une centaine d’Atsem en grève ont manifesté le 23 mai devant l’hôtel de ville de Vénissieux. Elles dénoncent la nouvelle organisation du temps de travail liée à la refonte des rythmes scolaires, en particulier le nombre de mercredis travaillés. Cette grève a entraîné la fermeture de 17 restaurants scolaires.

Les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (Atsem) sont chargés d’assister les enseignants de Maternelle, pendant la classe. Elle participent également à l’encadrement du service de cantine, trois fois par semaine. À partir de septembre prochain, les écoles repassant à la semaine de quatre jours, il n’y aura plus classe le mercredi matin. Le temps de travail hebdomadaire des agents doit donc être réparti autrement.

« Compte tenu de cette nouvelle organisation, nos horaires de travail vont évoluer, explique Nadera Hamitouche, représentante CGT des Atsem. La Ville voudrait que nous soyons présentes dans les écoles un mercredi sur deux, mais nous préférons un mercredi sur trois. Nous avons demandé leur avis à nos collègues, le résultat est sans appel, 92,8 % des votantes sont favorables à la solution du mercredi sur trois ».

« C’est un métier fatigant, rappelle Nadera Hamitouche. Nous avons énormément de travail, nos missions s’enchaînent et nous n’avons guère de temps pour nous concerter avec notre hiérarchie « . À la mairie, on explique que les mercredis travaillés seraient justement consacrés à la concertation, mais aussi aux échanges professionnels et à la formation des salariés.

« Des efforts ont été consentis », estime la Ville

Jean-Maurice Gautin, adjoint en charge des ressources humaines, indique que les organisations syndicales et l’administration communale se sont rencontrées une dizaine de fois pour préparer la refonte des rythmes scolaires. « Sur ce dossier, dans un premier temps, nous avions proposé aux Atsem de travailler 4 jours et demi toutes les semaines scolaires, ce qui correspondait à 36 mercredis matins. Dans le cadre de la concertation, et en associant la médecine du travail, nous avons décidé que ces agents ne travailleraient qu’un mercredi  sur deux, soit 18 mercredis par an. Malgré cet effort consenti, le syndicat campe sur sa position ».

Les Atsem ont décidé de poursuivre leur grève à l’heure de la pause méridienne, tant que leurs revendications ne seront pas satisfaites. De leur côté, les élus vont demander à la direction générale de rencontrer à nouveau les représentants syndicaux. « Notre porte reste ouverte », conclut Jean-Maurice Gautin.

2 pensées sur “Les Atsem en grève, 17 restaurants scolaires fermés ce jeudi

  • 1 juin 2019 à 6 h 43 min
    Permalink

    Les parents comprennent la pénibilité du travail avec les enfants. Les Atsem ont raison d’interpeller le gouvernement qui s’apprête à diminuer le nombre de fonctionnaires pour recruter des précaires qui n’auront rien à dire sur leurs conditions de travail. La loi de « modernisation de la FP.. » qui passe discrètement ces derniers jours au parlement vise à casser le statut des fonctionnaires et le service public. Les agents ont raison de se mobiliser contre ce gouvernement. Pénaliser les parents n’est pas la bonne solution car ils ne soutiennent pas ces grèves à répétition. La critique se retourne contre les Atsem qui bloquent certaines cantines, alors qu’elle devrait concerner le gouvernement Macron qui étrangle les communes et le service public. Pas un mot sur cette loi de casse du service public!!

  • 25 mai 2019 à 19 h 52 min
    Permalink

    Oui la pénibilité n est pas encore reconnue pour les Atsems alors qu’elles travaillent tout le temps dans le bruit
    En effet il y a plus de décibels dans une école que sur les pistes des aéroports
    C est prouvé. Dès lors nous sommes épuisées toute l année.
    Sans compter toutes les tâches à effectuer.
    Réagissez svp.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *