Omniprésente et infatigable Amel Majri

La séance d’autographes en dit long sur la popularité d’Amel Majri à Vénissieux

À peine auréolée d’un nouveau titre européen avec l’OL, et juste avant de rejoindre l’équipe de France pour préparer la coupe du monde, Amel Majri n’a pas hésité à retrouver son Vénissieux natal à l’occasion d’une journée de promotion du foot féminin au stade Laurent-Gérin.

Difficile de suivre le rythme imposé par la footballeuse internationale française Amel Majri. Après avoir remporté  un nouveau titre européen, samedi 18 mai, en fin d’après-midi à Budapest (4-1 face au FC Barcelone), la défenseure de l’OL a brièvement fêté ce trophée avec ses coéquipières, pour se retrouver à Lyon dimanche, dès potron-minet, pour une cérémonie à l’hôtel de ville. Autour de Jean-Michel Aulas, toutes les Lyonnaises ont été reçues et honorées par Gérard Collomb.

Trois heures plus tard, au stade Lauren-Gérin de Vénissieux, Amel donnait le coup d’envoi du match amical de foot féminin des U15 entre l’OL et Dijon. Infatigable, l’ancienne vénissiane s’est prêtée de bonne grâce à la signature d’autographes, répondant à la demande de dizaines de jeunes supportrices, le plus souvent des footballeuses du Vénissieux FC, mais également des filles d’autres clubs de la région.

Amel Majri tenait à être présente à cette journée du 19 mai consacrée à la promotion du foot féminin et organisée par le District de Lyon et du Rhône. Le temps d’une pause en famille jusqu’à lundi soir, et la talentueuse arrière gauche rejoindra le reste de l’équipe de France pour préparer la coupe du monde. Avant le début de la compétition, deux matches amicaux sont prévus contre des nations asiatiques également qualifiées : la Thaïlande le 25 mai à Orléans, et la Chine le 31 mai à Créteil. Les Bleues ouvriront le mondial le 7 juin face à la Corée du Sud au Parc des Princes à Paris. La finale aura lieu le 7 juillet au Groupama Stadium à Lyon. Où l’on espère très fort voir Amel soulever un nouveau trophée, le plus beau de tous !

 

 

Amel Majri, et Mylèle Chauvot (à gauche), vice-présidente du District de Lyon et du Rhône

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *