Mobilisation dans les lycées : les enseignants sécheront-ils la surveillance du Bac ?

Des enseignants du lycée polyvalent Jacques-Brel et de la cité scolaire Sembat-Seguin (syndiqués et non-syndiqués) ont déposé ce lundi matin un préavis de grève à partir du 17 juin prochain, début des épreuves du bac.

« Cela fait des mois que nous nous battons, que nous demandons des audiences et on nous répond que nous ne sommes pas si mal lotis. On nous parle de situations bien pires ailleurs ! » Au cours d’une conférence de presse le lundi 13 mai, les enseignants du lycée Jacques-Brel et de la cité scolaire Sembat-Seguin de Vénissieux ont expliqué leur mécontentement envers le rectorat, qui ne  donne aucune réponse concrète à leurs revendications. « Concrètement la situation dans nos établissements est difficile : on a un manque criant de moyens humains ; nous sommes obligés de supprimer des dédoublements de classe« , précisent conjointement Samuel Delor (CGT Educ’Action) et Patrick Samzun (Sud Education).

Sans oublier la hausse des effectifs : exemple à Marc-Seguin, lorsque que la classe de troisième prépa pro accueillait 18 élèves, ils avaient tous leur brevet. « Aujourd’hui nous sommes passés à 24 et c’est beaucoup plus compliqué « , explique Samuel Delor. Avec la réforme du Bac général et technologique, les classes de première et de terminale risquent bien d’être à 35 élèves. « Nous ne pouvons pas travailler avec plus trente élèves par classe en seconde : nous accueillons des ados qui sortent de collèges REP, et REP + et qui se retrouvent dans des classes surchargées alors que certains font face à des difficultés. Cette réforme met également en concurrence les lycées entre eux.  »

Par ailleurs, la cité scolaire a perdu les quatre contrats aidés de la vie scolaire. « Personne n’a été remplacé. Nous avons six surveillants sur l’ensemble de Sembat – Seguin. Il en faudrait le double. »  À ce sujet, les enseignants attendent impatiemment le comité technique académique de mi-mai, le rectorat pourra peut-être apporter une réponse.

En attendant, ils sont déterminés et iront jusqu’au bout.  Tous n’ont qu’un seul objectif, la réussite de l’ensemble de leurs élèves qu’ils soient à Brel ou Sembat, en lycée général, technologique, ou professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *