Smasher pour le loisir ou matcher pour la compète

L’équipe de l’ALC Tennis de table du Charréard

Quelque 4, 5 km séparent les deux clubs de tennis de table vénissians qui ont adopté des politiques sportives tournées vers la compétition pour l’un, et le 100 % loisir pour l’autre. De là à envisager un flirt poussé ou une entente absorbtion ?

À ma gauche, le club des pongistes du Charréard, une quarantaine de licenciés habitués à évoluer à un niveau régional, quand tout va bien, ou plus sûrement en départemental quand la plupart des adhérents avouent être trop pris par leurs contraintes professionnelles ou par leurs vies familiales, pour s’investir davantage. Il est loin, très loin même le temps où une équipe féminine évoluait en championnat de France de Nationale 2.
À ma droite, un autre club pongiste installé près de la place Ennemond- Romand, dans une salle spécialisée, qui longtemps, du temps où le regretté Bernard Masson en était le président, proposait également du roller. D’où l’appellation VRTT (Vénissieux Roller Tennis de Table). “Ici, pas question de faire de la compétition, insiste Éric Rivier, le président qui a succédé à Henri Uran. On a toujours privilégié le loisir, pas question de se lancer dans le monde de la compétition, même à un bas niveau.” Ce club créé dans les années 75 sous l’impulsion de Bonin, Frachon, Vignol, Pernoux s’était engagé dans différents championnats. “Mais une soif de compétition avait plombé l’ambiance du club, nous expliquait Bernard Masson, il y a quelques années déjà. Et les parents pensaient que le club était en fait une garderie. Ensuite, les forfaits à répétition nous coûtaient financièrement (amendes). Écœuré, je me suis juré de ne proposer que du 100% loisir. Et ce n’est pas plus mal, l’ambiance y est plus familiale.” En fait, Éric ne fait que perpétuer la tradition. Et il n’est pas rare de voir en spectacle l’humoriste lyonnais Sellig, qui, entre deux représentations vient se défouler autour d’une table du club, raquette en mains.

VRTT – ALCV : simple flirt ?
Alors, à quand un rapprochement entre les deux associations sportives ? Jérôme Sage, président de l’ALCV n’y serait pas opposé. “Il faut savoir que la distance, les habitudes de chacun font que cela ne peut se faire aussi facilement. VRTT et exclusivement tourné vers le loisir, choix respectable. Mais si certains pongistes veulent goûter à la compétition, même à un niveau débutant, pas de problème.” Avec son fils Nicolas, Henri Uran, l’ancien président du club du Moulin-à-Vent a répondu à l’appel. “Je voulais un peu me faire plaisir, goûter de nouveau à la compétition, un besoin d’adrénaline et de défoulement. Christophe m’a imité pour les mêmes raisons.” Des décisions qui n’ont pas entamé la bonne humeur et la détermination d’Éric Rivier, le responsable de VRTT. “Chacun fait ce que bon lui semble. Mais ici, on reste campé sur nos objectifs, se faire plaisir autour d’une table, sans faire de fixation sur le résultat. Notre adrénaline ? Se chambrer en défiant un partenaire sur un service ou un revers.”
Et si un début de flirt conduisait à l’entente parfaite, des stratégies de coopération et de mutualisation entre les deux clubs qui seraient réunis sous la même bannière, la même appellation, tout en gardant sa spécificité, le loisir au Moulin-à-Vent et la compète au Charréard ?

___________________

VRTT
Gymnase Ernest-Renan : 84, rue du Professeur Roux
Contact : ericrivier[AT]sfr.fr

AL Charréard Tennis de Table
Gymnase Charréard : 12, rue Ethel et Julius Rosenberg
webmaster[AT]gmail.com, www.alcv.fr

______________________________

Ping-pong ou tennis de table ?

C’est la firme Hamsley’s qui a commercialisé ce jeu aux États-Unis sous la marque “Ping-Pong” en 1901.
Le terme de ping-pong, qui fait référence au son de la balle contre la raquette, n’est qu’un des noms imagés qui ont servi à désigner ce jeu.
On parlait aussi de “Pim Pam” en France ou de “Whiff Whaff” aux États-Unis.
Le terme commercial de Ping-pong a ensuite été abandonné au profit de “tennis de table” pour des raisons légales.
Dans le langage courant, ce terme est plutôt utilisé pour désigner le jeu de loisirs, alors que le nom de Tennis de table désigne la pratique sportive.
Source : https://www.gralon.net/

Le dernier match de l’ALC joué au gymnase du Charréard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *