Une 39e Foulée vénissiane à records

Une 39 édition très suivie

Des records sont tombés à l’occasion de la 39e édition de la Foulée Vénissiane qui s’est tenue le 18 novembre autour de Parilly. Au niveau des chronos, il s’en est fallu de 5 secondes pour que Benjamin-Kipkurui Cheruiyot (ASUL Bron) victorieux en 29’38, établisse un nouveau record sur le 10 km. C’est lui qui avait également remporté l’épreuve l’an dernier. Par contre, en 33’23, la Kenyane Mercelyne Jeronoh (Saint-Julien 74) a établi un nouveau record sur cette même distance que détenait Magali Bernard (33’24).

Quant au nombre des inscrits, il dépasse les prévisions. Il y a eu des records à la pelle qui ont ravi Gilles Gaillard et Maurice Chavanel, dirigeants de l’OMS et responsables de la Foulée. “On a enregistré plus de 330 inscriptions supplémentaires par rapport à 2017. Au total, on a eu 2152 dossards distribués, et 1960 coureurs classés (qui ont fini leurs courses), près de 100 de plus que lors de l’édition 2015. On a innové en installant des écrans dans l’enceinte du gymnase Jacques-Anquetil mais aussi sur la ligne d’arrivée. Les coureurs ont apprécié l’organisation, c’est un bon point.”

Petite ombre au tableau avec les foulées scolaires qui se sont déroulées, la veille, au stade du Rhône de Parilly. Est-ce le temps maussade qui n’invitait pas à la sortie ? Il y a eu quelque 1800 enfants inscrits — les écoles Flora Tristan, Joliot-Curie et Anatole-France ne participaient pas. Et au final, il  y a eu précisément 1425 enfants issus de 18 établissements scolaires qui ont pris part à l’édition 2018, avec au tableau d’honneur l’école Georges-Lévy qui a remporté “le challenge du nombre”, et l’école Paul-Langevin celui “du respect des engagements”. Ces deux écoles ont gagné 140 euros en bon d’achat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *