Social : les nouvelles aides du CCAS

Pour mieux coller aux besoins des personnes en difficulté, le Centre communal d’action sociale a décidé de faire évoluer certaines aides et d’en créer d’autres. Elles prendront effet à partir du 1er janvier 2019.

Le Centre communal d’action sociale (CCAS) de Vénissieux a accueilli l’an dernier plus de 18 500 personnes. Et parce que les besoins des Vénissians sont de plus en plus importants, les élus ont décidé de faire évoluer certaines aides et d’en créer d’autres. La liste en dit long sur les difficultés rencontrées par certains habitants : secours alimentaire classique ou renforcé, aide au paiement des factures, d’une dette d’un mois de loyer, réductions de tarifs pour la restauration scolaire, bourse solidarité vacances, aide à l’insertion professionnelle, aux frais d’obsèques, sans oublier l’accès aux soins.

“L’évolution de ces aides était prévue dans le cadre du contrat communal, précise Saliha Prudhomme-Latour, adjointe en charge des politiques sociales. La première évolution est intervenue en 2014, la seconde a été actée lors du conseil d’administration du 11 octobre dernier et prendra effet le 1er janvier 2019. Il nous faut être aux plus près des personnes en difficultés. Nous devons prendre en compte l’augmentation du coût de la vie. Nous devons répondre aux besoins des personnes les plus précaires, favoriser une politique de prévention et d’accompagnement social. Renforcer l’accès aux soins tout en favorisant la couverture santé des Vénissians est également l’une de nos priorités.”

Détail de l’évolution des aides

> Aides modifiées
Secours alimentaires classique
• Pour une personne isolée, l’aide passe de 56 euros à 72 euros, et pour les couples sans enfants à 88 euros au lieu de 72 euros. Une personne peut être aidée neuf fois par an. En une semaine, le bénéficiaire reçoit un chèque d’accompagnement personnalisé et peut se rendre dans un magasin.
Secours alimentaires renforcé
• L’augmentation est identique aux secours alimentaires classiques : de 56 à 72 euros pour une personne seule et de 72 à 88 euros pour les couples sans enfants. Elle peut être délivrée indépendamment de l’aide alimentaire classique. S’ajoute à cette aide un renforcement de l’accompagnement social du bénéficiaire.
Aide aux factures courantes
• Une fois par an le CCAS peut aider au paiement d’une dette de loyer d’un mois, apporter une aide pour la mutuelle ou autres frais de santé. Avec possibilité de la prise en charge d’une facture même en cas d’une présence de dette.
Accès aux soins
• Augmentation de la prise en charge à 50 % de la participation des ménages sur leur complémentaire santé. Les barèmes sont supprimés.

> Aides créées
Aide à l’achat d’équipement de première nécessité
• Cette aide est délivrée indépendamment d’une autre aide financière. Elle permet l’achat d’un ou des équipements de première nécessité dans le cadre d’un emménagement ou d’une panne. Possibilité d’achat d’un frigidaire, d’une cuisinière, d’une machine à laver, etc. Cette aide s’élève à 300 euros au maximum par an.
Aide aux transports
• Délivrance d’un droit à un abonnement (tarif social solidarité) à tarif réduit à 18,20 euros. Les droits sont ouverts mais ne sont pas financés par le CCAS. Ces droits permettront de favoriser l’accès au transport pour les personnes ayant besoin de se déplacer mais qui ne peuvent pas bénéficier de tarif réduit. Une convention devrait être signée prochainement entre le CCAS et Keolis.

> Aides non modifiées existantes
• Bourse solidarité vacances.
• Aides aux personnes âgées (à partir de 60 ans) et/ou handicapées.
• Action éducative budgétaire.
• Réduction tarif de restauration scolaire.
• Soutien à l’insertion professionnelle.
• Frais d’obsèques.
• Aides aux femmes victimes de violence accueillies dans un logement d’urgence de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *