Le 14 octobre, fichez-nous la paix !

“C’est la bombe atomique qui coûte un pognon dingue !” Bien connue des Vénissians, Arlette Cavillon préside le comité du Rhône du Mouvement de la Paix, dont elle est l’une des dirigeantes nationales.

Le 14 octobre, le Mouvement de la Paix organise des rassemblement sur tous les sites français liés à l’arme atomique. Pour la région, RDV au Mont-Verdun. Arlette Cavillon, vénissiane et présidente du Mouvement de la Paix du Rhône, explique pourquoi.

Madame Cavillon, que va-t-il se passer le 14 octobre ?
Une dizaine de rassemblements vont se tenir dans toute la France, sur « les lieux du crime », des sites liés à l’arme atomique : à Paris, à Istres où sont entreposées des missiles, au Barp en Gironde où se trouve le laboratoire d’essais, à Valduc en Côtes d’Or, site de recherche et de production d’armes nucléaires… Pour notre région, un premier rendez-vous avec prises de parole aura lieu place Bellecour à 10 heures. Ensuite nous partirons vers la base du Mont Verdun (voir encadré). Depuis Limonest, une partie du cortège montra à pieds, jusqu’au point de rassemblement, l’autre partie ira en voiture jusqu’au parking de la base.

Quel est le but de ces manifestations ?
C’est d’exiger que la France signe à son tour et ratifie le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires voté à l’ONU le 7 juillet 2017. Sur les 192 pays membres, 122 ont voté pour, la France ne s’est même pas déplacée. Le traité concerne la mise au point, la production, la possession, le stockage, le transfert de technologie et la menace de l’emploi d’armes atomiques. Par la pression de l’opinion publique, nous avons obtenu un traité avec un haut niveau d’exigence. Il rendra l’arme atomique illégale.

Vous attendez beaucoup de monde ?
Nous avons des inscrits qui viendront en car ou avec leurs véhicules personnels depuis l’Isère, la Savoie, la Loire, l’Ardèche et le Rhône bien sûr.

Avec la fin de la Guerre Froide, le pacifisme est-il encore d’actualité ?
Vous avez le sentiment que l’on est plus en sécurité aujourd’hui, vous ? Il y a 17 000 têtes nucléaires présentes sur la planète, et on en compte 2 500 en état d’alerte permanent, de quoi anéantir toute vie sur Terre. La dissuasion nucléaire n’empêche ni les guerres ni les attentats et l’arme atomique est une arme politique dangereuse. On est déjà passés plusieurs fois tout près de la catastrophe, et on n’est pas à l’abri d’un cinglé qui appuierait sur le bouton. Je ne trouve pas M. Trump très rassurant par exemple. Et puis, la disparition de l’URSS a-t-elle vraiment mis fin à la Guerre Froide ? La Russie n’est plus soviétique mais est toujours désignée comme l’ennemie, et l’extension de l’Otan jusqu’à ses frontières génère de graves tensions.

Peut-on être une puissance influente et indépendante sans faire partie du « club » atomique ?
C’est ce raisonnement qui a poussé la Corée du Nord à sortir du Traité de non-prolifération et à posséder l’arme nucléaire, pour qu’on la prenne au sérieux. C’est un raisonnement dangereux et faux. L’influence d’un pays ne devrait pas tenir à la menace qu’il représente pour les autres. L’Allemagne n’a pas d’arme atomique, par exemple, et je crois que son avis compte, dans le monde. Quant à l’indépendance… La France s’est remise sous la tutelle de l’Otan, et Trump exige que ses membres consacrent 2% de leur PIB en dépenses militaires ! Cela implique pour la France des dépenses supplémentaires de 10 milliards par an.

La dissuasion nucléaire est trop chère ?
Mais oui, c’est ça qui nous coûte vraiment « un pognon de dingue » ! Chaque seconde dans le monde les dépenses militaires représentent 41 100 euros, soit plus de 3,5 milliards de dollars par jour ! Macron vient d’annoncer qu’il doublait les crédits consacrés au nucléaire militaire. Ça fait grincer les dents même dans l’armée, où nos soldats manquent des équipements de base nécessaires à leur propre sécurité !

 


Le Mont Verdun, une base stratégique
La base aérienne 942, située au sommet du Mont Verdun, au nord-ouest de Lyon, est un centre névralgique de la défense aérienne française et de l’Otan. Cette base militaire coordonne l’action des Forces aériennes stratégiques (avions équipés de l’arme atomique) et de la Force océanique stratégique (sous-marins équipés de missiles balistiques nucléaires).

 


Le Mouvement de la Paix
Organisation non-gouvernementale créée en 1948, constitué de près de 150 comités en France et tissant des liens avec des organisations internationales pacifistes, le Mouvement de la Paix agit pour le désarmement, en particulier nucléaire, mais aussi contre la production et les transferts d’armements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *