Renault Trucks va ouvrir une école de mécaniciens poids lourds

En lien avec son réseau de concessionnaires et des CFA, Renault Trucks veut répondre à la pénurie de main-d’œuvre qualifiée dans la maintenance des poids lourds. L’initiative n’est pas sans rappeler la fameuse école d’apprentis Berliet qui a formé des générations de techniciens dans la région.

Créée en 1908, l’école des apprentis Berliet a fonctionné sous différentes appellations, dont celle d’école technique, jusqu’en 1970. Des générations de jeunes hommes s’y sont formées aux métiers de chaudronnier, tourneur, fraiseur, dessinateur industriel…

Si l’école technique que Renault Trucks, héritier de Berliet, va ouvrir à l’automne est quelque peu différente, l’esprit de la démarche est comparable. Le constructeur entend lui-même répondre aux besoins de main-d’œuvre qualifiée. Sauf qu’il ne s’agit pas de construire les camions mais de les entretenir. Le réseau de concessionnaires de la marque au losange manque en effet cruellement de mécaniciens poids lourds.

Avant de lancer son école technique, Renault Trucks a mené deux expérimentations avec des concessionnaires du sud-ouest et du centre de la France. La méthode, qui s’est révélée concluante, va être étendue à l’automne et l’hiver prochains à une dizaine de régions, dont l’agglomération lyonnaise. Elle repose sur un partenariat avec des centres de formation des apprentis (CFA) qui connaissent l’univers du poids lourd. Un certificat de qualification professionnelle (CQP) “mécanicien véhicules utilitaires et industriels” a été créé conjointement. Des cours théoriques alterneront avec un enseignement pratique dans les CFA et au sein des ateliers du réseau de concessionnaires de Renault Trucks France.

École technique Berliet de Montplaisir – photo Jacques Thévoz, 1962

Cette formation d’une durée de 12 à 15 mois s’adresse à un public en reconversion, sans critère d’âge ou de qualification. Il est simplement demandé d’avoir une certaine appétence pour la mécanique et (ou) l’électronique. Sept à dix classes doivent ouvrir dans un premier temps, soit une centaine d’alternants à qui il sera proposé un contrat à durée indéterminée à l’issue de leur formation. À terme, l’école technique Renault Trucks ambitionne également d’accueillir des jeunes titulaires d’un bac pro.

Toutes les informations pratiques sont disponibles sur renault-trucks.fr/ecole-technique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *