Vénissieux repasse à la caisse

Treize ans après la dernière épreuve officielle disputée à Vénissieux, les caisses à savon font leur retour. Le CASV a programmé une course samedi 16 juin du côté du parc de Parilly, entre le château d’eau et les abords de l’hippodrome.

« Il ne faut pas se fier à cette longue interruption, explique David Maurin, responsable du CSAV, par ailleurs directeur de la Maison de l’enfance du Centre. Cela ne nous a pas empêchés d’être actifs durant cette douzaine d’années, d’être présents sur la plupart des compétitions départementales, régionales et nationales. Et de tirer à chaque fois notre épingle du jeu. Régulièrement, on continue à obtenir des titres, et des médailles. À Saint-Apollinaire, en début de mois, associé à mon fils Nicolas, j’ai remporté la catégorie C7. Sans parler des podiums. »

Les Vénissians s’illustrent et sont toujours aux avant-postes. Vénissieux n’a-t-elle pas été à l’origine de l’engouement pour la caisse à savon, et ce dès 1980 ? Avec l’organisation d’un Grand Prix en 1981, n’a-t-elle pas lancé la ronde des championnats en France ? Si rien n’a été organisé sur la commune depuis 2005, c’est davantage pour des raisons de sécurité de plus en plus exigeantes : obtenir les autorisations, bloquer une rue tout une journée, avoir le personnel suffisant pour être opérationnel… Et surtout disposer du site adéquat. Les longues descentes qui contournent ou qui sont en plein cœur du parc de Parilly, et le fait qu’elles soient interdites à la circulation des automobiles et cylindrées, permettent d’organiser cet événement, ce samedi 16 juin.

De 5 à 77 ans

Fort de sa trentaine de compétiteurs, dont 17 ayant moins de 18 ans, le CASV va être sur le devant de la scène pour une course sans enjeu, sauf celui de remettre au goût du jour une discipline qui emballe les jeunes de 5 à 77 ans. Si les Vénissians sont toujours à la pointe de la discipline, ils le doivent à leur expérience reconnue pour préparer, réparer, bichonner et même créer leurs bolides. « Grâce à la Ville, depuis 2012, on a notre local qui nous permet de tout faire ici, de A à Z, rappelle le responsable. On a même conçu un moule pour créer de nouvelles coques. On a une équipe de passionnés qui viennent le vendredi soir ou le dimanche matin, comme Yann, Nicolas, Cédric et autre Yohan et Meksen. »

Autour de la famille Maurin, de vrais fanas mettent la main dans le cambouis, à l’image de Stéphane, jeune quadra venu d’abord accompagner son fils, avant de devenir accro au point de bricoler de A à Z un châssis de kart récupéré « à la benne »… qu’il pilotera samedi à Parilly.

Samedi 16 juin
Course de caisses à savon au parc de Parilly, près du château d’eau
De 10 heures à 17 heures
Avec une course propre réservée aux EPJ Léo-Lagrange, Pyramide et Parilly, ainsi que la Maison de l’enfance du centre.
Entrée libre, buvette et jeux pour enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *