Entrepreneuriat : la CJS reprend du service

Pour la 3e année consécutive, une quinzaine de jeunes de 16 à 18 ans va s’essayer durant l’été à la gestion d’une Coopérative jeunesse de services (CJS). Pas de salaire mirobolant, mais une expérience passionnante et utile.

Créer une offre de services, définir une clientèle, élaborer une stratégie marketing. Puis prospecter, établir des devis, produire et finalement facturer. Voilà ce qui attend cet été la quinzaine de jeunes qui aura intégré la Coopérative jeunesse de services de Vénissieux (CJS), une entreprise éphémère dont l’activité se limitera à l’été. Objectif ? Offrir aux participants, âgés de 16 à 18 ans, une première expérience du monde de l’entreprise et de la vie active.

“En abordant de manière concrète tous les aspects de la vie d’une entreprise, les participants développeront leur confiance en eux. Ils se sentiront utiles, en s’investissant dans un projet collectif”, assure Nathalie Nicolas, agent de développement territorial au Grand projet de Ville. Qui précise que les recrues seront encadrées par deux animateurs spécialisés dans l’économie. “On ne leur fournira pas le travail sur un plateau. Ils devront prendre des initiatives, faire preuve d’autonomie et de ponctualité.”


Deux fois meilleure CJS de France

Les CJS sont nées au Québec à la fin des années quatre-vingt-dix pour initier les jeunes au fonctionnement démocratique d’une coopérative de travail, à son organisation collective, à l’entraide et au respect. La rémunération n’est donc pas la finalité principale. “L’activité va générer un chiffre d’affaires que les participants se répartiront en fonction de leur participation au projet, indique Nathalie Nicolas. On peut tabler sur 300 ou 400 euros en moyenne, mais ce n’est qu’une prévision.” On notera toutefois que la CJS de Vénissieux, lors des deux années précédentes, a réalisé les meilleurs chiffres de France.

Les services offerts par les jeunes – aux particuliers, entreprises et administrations – vont de l’entretien des espaces verts à l’archivage de documents, en passant par le lavage de voitures, l’aide informatique ou le nettoyage. Le projet est porté par la coopérative Escales Création de Saint-Fons, en partenariat avec la Ville de Vénissieux et l’État.

Plus d’informations au 04 78 70 14 69 ou sur www.escalecreation.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *