20e édition des Fêtes escales : les tropiques du concert

Pour son vingtième anniversaire, du 13 au 15 juillet au parc Dupic, le festival Fêtes escales prendra des airs du Sud : musiques africaines et colombiennes, raï , mais aussi, pour satisfaire des goûts plus classiques, les chœurs de l’Opéra de Lyon. Sans oublier le traditionnel pique-nique républicain.

Le groupe chilien Chico Trujillo se produira le 14 juillet. Photo DR.

Et si on se le disait une bonne fois pour toutes ? Que c’est une habitude et que cette année, vingtième du nom, les Fêtes escales seront tropicales ! Et comment en serait-il autrement avec des groupes en provenance de Centrafrique, du Mali, du Bénin, de Colombie, du Chili et d’Algérie ?

Tout commencera le 13 juillet par l’Afrique. Electric Mamba, BKO et l’Orchestre poly-rythmo de Cotonou nous baladeront du psychedelic afro-rock au malian crunch et au voodoofunk. Ne nous demandez pas à quoi correspondent exactement toutes ces musiques mais sachez qu’elles seront festives et dansantes. Réunion d’Idylle Mamba — du nom de sa chanteuse Lydie, élue l’an dernier “meilleure artiste d’Afrique centrale” — et d’Electric Safari, collectif de neuf musiciens, le groupe Electric Mamba sera en résidence à Bizarre ! du 22 au 24 mai. Il donnera une démonstration de ses talents multiples à l’occasion du lancement des Fêtes escales à Bizarre !, le 24 mai, entre 18 et 21 heures.

L’Orchestre poly-rythmo de Cotonou clôturera la soirée africaine du 13 juillet. Photo Youri Lenquette.

Les cinq artistes de BKO disent chanter la rencontre entre la musique des griots et celle des chasseurs, qu’ils électrisent de la meilleure façon. Quant au Tout-Puissant Orchestre poly-rythmo de Cotonou, il est l'”un des plus vieux et des plus prolifiques d’Afrique”, nous prévient le site de ce groupe qui affiche cinquante années d’existence. Il a repris James Brown en version vaudoue, a joué avec Fela, Manu Dibango et Miriam Makeba et Franz Ferdinand l’a accompagné sur l’album Cotonou Club. Un must qui s’achèvera en feu d’artifice ! Lequel sera tiré à 23 heures.

Le chœur de femmes et la Maîtrise de l’Opéra de Lyon

À Vénissieux, c’est une habitude : démarrer le 14 juillet sur des airs d’opéra. Avec son chœur de femmes et la Maîtrise, l’Opéra de Lyon présentera des titres de Bartok, Schubert, Dvorak, Brahms, Puccini, Bizet et Rossini. On pourrait croire alors les oreilles bien remplies et ne songer qu’au ventre. Que nenni ! Durant le pique-nique républicain, de multiples animations seront menées par la Guinguette en herbe, le conteur Ernest Afriyé, Gaspar le sportif, la Grande saga de la Françafrique, l’Espace Pandora — avec des lectures et la très attendue dictée de l’ami Thierry Renard —, pour finir sur l’apéro républicain offert par l’équipe municipale.

Le mythique groupe algérien Raïna Raï, qui mêle raï traditionnel, rock et gnaoui, le 15 juillet, pour finir en beauté cette 20e édition des Fêtes escales. (c) MedLyes photography.

Le soir, place à la cumbia, qu’elle soit colombienne ou chilienne, avec les Lyonnais de Sonido del monte, Cumbia y Cardon et Chico Trujillo. Lequel a enregistré un album intitulé “La Reine de toutes les fêtes”. Et, donc, des Fêtes escales !

Alors que la compagnie Virevolt, qui gère avec Traction Avant le défilé vénissian de la Biennale de la danse, montrera ce que sont les arts du cirque dès 16h30, la soirée du 15 juillet sera livrée aux instruments de Sopaloca, une fanfare latine, Imarhan, un groupe de disco-funk touareg, avant Raïna Raï, groupe algérien mythique “à la musique reconnaissable entre mille”.

Fêtes escales, du 13 au 15 juillet dans le parc Dupic.
Lancement le 24 mai à Bizarre !, de 18 à 21 heures, avec Electric Mamba. Entrée libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *