Salés ou sucrés, les Véni’chefs décrochent les étoiles !

Comme des chefs ! Le 28 avril, 90 élèves des collèges Paul-Eluard et Elsa-Triolet de Vénissieux ont participé au concours Véni’chefs Juniors organisé par l’association Vrac, en partenariat avec l’École normale supérieure, le groupe Seb et le Grand Lyon.

Les élèves d’Éluard avaient préparé sept plats salés et ceux de Triolet huit desserts. Chacune des 15 équipes de 6 élèves devait présenter son plat au jury (malgré le trac !), expliquer son choix et la provenance des ingrédients. Double impératif : le plat ne devait contenir ni viande ni poisson, et les fruits et légumes être de saison !

Le jury était composé de chefs renommés (Grégory Cuilleron, Clovis Khoury, Thierry Capocci) et de journalistes gastronomiques (Sonia Ezgulian, Clémence Denavit). « J’ai été impressionné par votre travail, alors qu’à votre âge je ne savais même pas faire un oeuf à la coque ! à lancé Clovis Khoury aux élèves. Vous avez mis beaucoup d’amour dans vos plats, je vais garder un souvenir magnifique de cette journée ! »

Après une longue et difficile délibération, les jurés ont distingué l’équipe des Juniors Chefs d’Éluard pour son “Artichauts party”, et les Choco’forts de Triolet pour leur “Layer cake choco-fraises” (recettes publiées dans Expressions du 16 mai). « La cuisine est une histoire de transmission et de partage, a rappelé Sonia Ezgulian. De surprises, aussi : et vous nous avez surpris ! Vos plats étaient difficiles, beaux et bons, ça a été très difficile de vous départager… Bravo et merci à tous ! »

L’artichaut-party a séduit les papilles (et les yeux) du jury
Le Layer cake choco-fraise (ici lors du “dressage”) des Choco’forts a emballé le jury.

« Véni’chefs Juniors fait partie du Projet Marguerite, qui vise à faire le lien entre l’agriculture et l’alimentation, explique Aïcha Ouada, documentaliste du collège Paul-Éluard. Dans le cadre de ce projet, les enseignants de sciences, d’histoire-géo, de maths, d’anglais et le CDI ont fait travailler quatre classes tout au long de l’année sur la production (création d’un jardin et de mini-serres, visite d’une exploitation maraîchère), la nutrition-santé (étude des habitudes alimentaires et élaboration de recettes avec des fruits et légumes de saison), la justice alimentaire, la commercialisation (impact du transport sur l’environnement, les circuits alimentaires courts et longs…). Les élèves ont aussi interviewé le chef du collège, visité le lycée professionnel Hélène-Boucher et l’Institut Bocuse ! »

La journée du 28 avril a constitué l’aboutissement de ce travail, et même la consécration des efforts des cuistots en herbe.

Le groupe Seb a offert un blender à chaque membre des équipes gagnantes, et les a invité à visiter son Laboratoire des sciences des aliments, à Écully, ce 3 mai. La métropole du Grand Lyon leur a offert un sachet de graines de haricots nains, légume cultivé dans les serres de Parilly, et un pot de basilic. Ils repartent aussi avec un livre de cuisine !

Le projet a été initié par Boris Tavernier, de l’association Vrac, et Julie Le Gall, enseignante à l’École normale supérieure de Lyon. Dans les établissements, il a impliqué Gwen Penicaud, Jean-Louis Rolly, Evelyne Machon, Naoual Essoloh, Michèle Brin, Marilyn Etroy, Aïcha Ouada, Myriam Laval, Laetitia Vivien et Camille Breton.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *