Résidence littéraire : Laura Tirandaz , Vénissiane pour deux mois

La sortie du recueil Un an d’écrits à Vénissieux, fruit d’ateliers d’écritures entre les Vénissians et un écrivain en résidence auprès de l’Espace Pandora, est toujours l’occasion d’accueillir en mairie le nouvel auteur. Pour cette neuvième édition, c’est donc Laura Tirandaz qui succède à Samira Negrouche pour mener dans la ville un travail avec les habitants, le temps d’un séjour de deux mois.

« Une résidence, précisait le maire Michèle Picard ce 1er mars, c’est avant tout une rencontre entre une ville et un auteur, entre un auteur et une ville, entre une géographie et un imaginaire, entre un verbe et les habitants. »

Après une formation de comédienne au conservatoire de Grenoble et à l’ENSATT (École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre), Laura a écrit des émissions radiophoniques et des spectacles pour la scène. C’est grâce à un texte publié dans la revue Rumeurs (coéditée par l’Espace Pandora et La Rumeur libre) que Thierry Renard, directeur de Pandora, découvre Laura Tirandaz et, suite à la publication de Sillons chez Æncrages & Co, lui propose la résidence.

Jusqu’à début mai, Laura travaillera avec des groupes de la médiathèque Lucie-Aubrac, de l’EPJ Darnaise, du centre social de Parilly, des jardins partagés Envol et Passion, et des scolaires de l’école Paul-Langevin et du collège Jules-Michelet. Pour elle, l’écriture ne peut se séparer de l’oralité. « Le son nous invite à l’évasion. En ouvrant cette porte, on s’autorise à entendre sa propre voix et à assumer son texte à l’oral. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *