Les quatre drôles de dames d’ASP

Les quatre responsables d’ASP, aux côtés d’Amar, de l’association Événements chapiteaux, qui les suit depuis le début de l’aventure.

Depuis sa naissance fin décembre 2014, l’association ASP (Aider son prochain) a pris une place considérable à Vénissieux en matière de solidarité. À sa tête, quatre femmes : Sonia (présidente), Karima (vice-présidente), Hanene (trésorière) et Assia (secrétaire). Très motivées et complémentaires, elles aiment dire que leur diversité fait leur force. Et clament haut et fort leur fierté d’être Vénissianes.

Avec une cinquantaine d’adhérent(e)s et des dizaines de bénévoles, elles peuvent soulever des montagnes. Deux petites antennes d’ASP ont même été créées : l’une à Paris, la seconde à Annemasse. Mais quoi qu’il arrive, le siège sera toujours à Vénissieux !

Difficile de lister toutes les actions menées par ASP tellement elles sont nombreuses. Tout a débuté il y a trois ans : une fois par trimestre, l’association organisait des distributions de repas chauds et de vêtements aux SDF dans une rue derrière la Part-Dieu. « Aujourd’hui, elles ont eu lieu une fois par mois, précise Sonia. La prochaine est prévue le 24 février. » Dans le même temps, ASP se tourne vers les enfants malades. « Notamment l’accueil de petits venant de l’étranger n’ayant pas accès aux soins dans leur pays et dont le pronostic vital est engagé. » On se souvient de cette magnifique mobilisation autour du petit Aroune, cet enfant algérien venu avec sa maman subir une intervention grave à l’HFME (Hôpital femme mère enfant). Aujourd’hui retourné dans son pays, il est en pleine forme. « Une fois par mois on organise des goûters à l’Institut d’hématologie et d’oncologie pédiatrique (IHOP) et à l’HFME aussi. Ainsi que des sorties pour les enfants malades : dans ces cas-là, nous sommes toujours accompagnées d’un médecin, d’une infirmière et d’un aide-soignant. Dès qu’on a besoin de nous, on arrive en support. On nous appelle et on répond. Tout simplement. »

« À plusieurs, on est plus fort »

ASP crée également des évènements, grâce à l’aide précieuse de l’association vénissiane « Événements chapiteaux », présidée par Amar qui les suit depuis le début de l’aventure et ne les a jamais lâchées.

« L’année 2017 est celle du partenariat. Ce qui importe, souligne Sonia, c’est de travailler ensemble. À plusieurs on est beaucoup plus fort. » Pour mener à bien leurs activités, les femmes d’ASP ont multiplié les rapprochements avec des personnes qui acceptent de donner un coup de main. Également avec des écoles, des entreprises et des associations (lire encadré) toujours plus nombreuses à s’investir ! « Dès que nous lançons un appel sur les réseaux sociaux, nous avons énormément de réponses et d’aide. »

ASP vit uniquement grâce aux dons. « Nous ne percevons pas de subvention. C’est volontaire de notre part. Nous n’avons jamais fait de demande. Depuis cette année nous avons obtenu un local grâce au bailleur social la Sacoviv. Nous en sommes très heureux car c’était vraiment nécessaire. »

Aider son prochain : 29, rue Émile-Zola
Tel. : 07 62 93 45 66
aidersonprochain69@gmail.com
Facebook : ASP Aider Son Prochain

 

Des partenaires nombreux et motivés


• Entreprises
La Sacoviv (bailleur social détenu majoritairement par la Ville de Vénissieux) a mis à disposition d’ASP un local… Renault a invité des enfants à l’arbre de Noël et financé une sortie à Walibi en juin 2018. Le magasin Netto permet à ASP de mener gratuitement des actions sans aucune contrepartie. Mc Donald’s Vénissieux privatise régulièrement l’aire de jeux. Royal Kids à Chassieu, propose des entrées gratuites. La société Michel & Augustin a financé 150 goûters.
• Écoles
Les plus jeunes se mobilisent. À La Xavière, les collégiens vendent des blocs-notes au profit d’ASP. Les étudiants de SUP de COM (Lyon) organisent des collectes de vêtements et participent aux distributions. Mobilisation aussi des jeunes en alternance du Ciefa/CFA (Lyon), de l’Épide de Meyzieu, des élèves du lycée polyvalent Jacques-Brel, sans oublier ceux du lycée de Saint-Just (Lyon).
• Associations
« Les enfants de Sylvie » vont financer à hauteur de 30 % une sortie à Eurodisney, « Les blés de l’espérance » ont invité les enfants à la présentation du dessin animé Coco. Citons également le groupe de percussions « Toko », le club de danseuses « Aide Hexagone », ainsi qu’ »Événements chapiteaux » véritable soutien logistique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *