Bizarre ! : la pépinière du Plan B

Par : Jean-Charles Lemeunier

Les Ming8 Halls Starf font partie des groupes qui vont bénéficier d’un accompagnement

À Bizarre !, cet équipement voué aux musiques actuelles, vous ne risquez jamais de vous ennuyer. Tandis que, sur la scène, le Brésilien Joao Selva et ses musiciens répètent depuis trois jours la sortie de leur prochain album ; dans la salle de danse, la compagnie Voltaïk, à la croisée de trois arts (danse, musique et slam), travaille sur “l’équilibre personnel, les liens entre les personnes”. C’est Christophe Gellon, directeur artistique de Voltaïk, qui le dit en regardant cette dizaine de danseurs qui, allongés sur le dos ou autour d’une chaise, font et défont le même geste chorégraphique. “Nous montrerons notre nouveau spectacle, Funambule, d’abord à Rive-de-Gier puis au Théâtre de Vénissieux le 4 mai, au cours de la soirée Tendances urbaines, et ensuite à Limonest. Ces laboratoires que nous faisons ici, à Bizarre !, permettent de faire naître des idées, utiles non seulement pour la compagnie mais aussi pour chacun.”

Un peu plus loin, dans les bureaux, Thomas Prian, le programmateur, nous attend pour parler du Plan B et des sept groupes ou artistes retenus dans ce dispositif. “C’est une initiative de La Machinerie que l’on a montée sans en parler. Nous allons être à présent dans la logique de la reconduire et de l’ouvrir.”

Des passerelles plus concrètes
Thomas et l’équipe de Bizarre !, avec Françoise Pouzache, directrice de La Machinerie — la structure qui réunit Bizarre ! et le Théâtre de Vénissieux — ont bien vu qu’il existait peu de relations entre ce qui se passait dans les locaux de répétition et les artistes programmés dans la salle de concert. Il fallait créer des passerelles plus solides non seulement entre deux activités de Bizarre !, les répétitions et les concerts, mais aussi entre Bizarre ! et le théâtre. “Le Plan B, reprend Thomas, a pris la forme d’une pépinière de groupes musicaux et de compagnies de danse. Nous avons retenu six groupes et une compagnie et leur avons proposé un accompagnement d’un an qui comprend un accès illimité au studio de répétition.” Ce dont se félicite à juste titre Voltaïk, la compagnie vue précédemment en plein atelier et qui fait partie de ce Plan B. Christophe Gellon saluait d’ailleurs “la confiance” montrée par Bizarre ! et “le confort” de cet accompagnement.

“Tous ces groupes, poursuit Thomas Prian, ont travaillé avec une compagnie en résidence au Théâtre de Vénissieux, le Théâtre Exalté, et ont été mis en relation avec le metteur en scène Baptiste Guiton et la danseuse Pauline Laidet. Sont également proposés des workshops administratifs pour que les artistes retenus par le Plan B aient une meilleure compréhension du secteur dans lequel ils évoluent. Claire Le Goff en pilote le contenu.”

Les groupes retenus sont Eska, M8HS — les Ming8 Halls Starf qu’on est content de voir revenir sur le devant de la scène —, Lutèce, Supa Dupa, Tracy De Sa, Seth XVI et la compagnie Voltaïk. Point final du Plan B : ils se retrouveront tous, à l’exception de M8HS, Lutèce et Supa Dupa, programmés à la soirée Tendances urbaines le 4 mai, sur la scène du Théâtre de Vénissieux.
Pour la deuxième année du Plan B, Bizarre ! va désormais faire des appels à candidatures. À suivre.