Art et marges : un Vénissian expose à Bruxelles

Ce jour-là, Tatiana Veress, directrice du musée Art et marges à Bruxelles, a donné rendez-vous à l’artiste vénissian Josselin Piétri dans son appartement de Parilly. Le but est de récupérer des œuvres — 28 seront exposées du 9 février au 10 juin — et Josselin a déjà disposé dans sa salle à manger la sculpture d’un karatéka faisant le grand écart à la verticale (grandeur nature, puisque le pied s’élève à 2 mètres) ou celle d’une tête gigantesque de Bruce Lee. Le tout réalisé en carton.

De cet art que l’on qualifie de « brut » depuis Jean Dubuffet ou « singulier », voire « hors les normes », grâce à Alain Bourbonnais, on peut dire qu’il est instinctif chez Josselin. Chaque œuvre est, pour lui, un nouveau pari à résoudre. Combien de fois est-il venu nous voir dans les locaux du journal pour nous parler d’un projet : une moto grandeur nature, montée par Arnold Schwarzenegger lui aussi à taille normale, réalisée en carton et pliée afin qu’elle tienne dans une valise. Ou une maquette de la chapelle Sixtine, également repliable et contenue dans une petite mallette en carton. Ou cette voiture qu’il est en train de créer, là encore en carton et en 3D, presque grandeur nature, et que l’on pourra évidemment ranger dans un petit contenant.

Quand on est chez Josselin, il vous parle de l’une ou l’autre de ses réalisations, vous sort une façade d’hôtel dont chacune des fenêtres s’ouvre sur une petite pièce éclairée et occupée par un personnage. Ou un panneau sur lequel il a reproduit les couvertures de magazines consacrées à Bruce Lee, son acteur fétiche, reproductions en relief, bien entendu.

« Marion Oster, qui est devenue une collectionneuse des œuvres de Josselin Piétri, m’a parlé de lui, explique Tatiana Veress. Elle savait que ça allait me plaire et je suis venue à Lyon rencontrer Josselin. »

Tatiana a alors en vue, pour son musée de Bruxelles, une exposition consacrée à Guy Brunet, qui découpe des silhouettes d’acteurs et les filme ensuite. « J’ai pensé associer Josselin à cette manifestation. Il existe une très belle complémentarité entre ces deux artistes. Le travail de Josselin a un lien avec le cinéma. Il y a aussi l’utilisation du carton et cette inventivité incroyable chez l’un et l’autre. Malgré tout, ils sont très différents. Guy Brunet s’intéresse aux vedettes d’avant la Nouvelle Vague et ce qu’il fait va au-delà de la création artistique. Chez Josselin, existe ce côté ludique, cette rapidité d’exécution et cette ouverture sur le Pop-up. L’invitation faite à Guy Brunet et à Josselin est une exposition d’envergure qui va durer quatre mois ! »

À noter que Florian Maricourt est venu filmer Josselin chez lui, à Vénissieux, et que le DVD sera mis en vente à Art et marges. Et que notre artiste, sur l’impériale, aura le cœur dans les étoiles.

Guy Brunet et Josselin Piétri au Musée Art et marges de Bruxelles : 314, rue Haute, du 9 février au 10 juin.
http://www.artetmarges.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *