Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Culture

Les Amies de la soie : un chaleureux entre-soie

Comme chaque année, les douze dames qui composent Les Amies de la soie participent au concours internationale de Montfaucon-en-Velay. Et comme chaque année, elles en reviennent les bras chargés de prix.

Elles sont douze à fréquenter tous les jeudis la petite salle conjointe à la bibliothèque Robert-Desnos, au Moulin-à-Vent. Avec Éliane Sandelion, qui leur dispense son talent en peinture sur soie, les Amies de la soie — c’est le nom qu’elles ont choisi pour leur association — se lancent tous les ans un défi. Celui de participer au concours international de Montfaucon-en-Velay, en Haute-Loire, de se plier aux thématiques imposées… et d’en revenir avec une brassée de prix.

“Cette année, le thème des tableaux était “La faune et la flore africaines” et celui des foulards “Les accessoires textiles de mode”. Ce 22e festival réunissait des Français, des Russes, des Lituaniens, des Belges, des Malgaches, des Suisses… En tout, quatre-vingt dix personnes. Nous avons ramené un troisième prix, deux cinquièmes prix, un onzième prix, etc. Nous avons toutes été classées dans la première moitié du palmarès. Nous avons fait de gros progrès par rapport à sept-huit ans en arrière, même si nous n’avons pas obtenu le premier prix !”

Les dames chuchotent entre elles avant de livrer un scoop : leur monitrice, Éliane, ne voulait pas envoyer son tableau parce qu’elle n’en était pas satisfaite. Sûres d’elles, elles le lui ont subtilisé et l’ont expédié au concours. Et le tableau a obtenu deux cinquièmes prix, attribués par le public et le jury.

Elles connaissent déjà les enjeux du prochain concours, en 2018 : “L’enfant” pour les tableaux et “Les fleurs stylisées Art nouveau” pour les foulards. “Nous allons regarder à la médiathèque des livres sur l’Art nouveau car nous ne voulons pas juste reproduire du Mucha. Il faut chaque fois composer, retravailler, mettre en scène, harmoniser les couleurs, sans faire de copie.”

Mais avant cela, début septembre, un autre concours les occupera à Mantes-la-Jolie, avec les moulins pour les tableaux et la musique pour les foulards. En guise de conclusion, les Amies de la soie tiennent à remercier la municipalité qui leur laisse cette salle, chauffée l’hiver, éclairée et leur permet cette activité d’échanges, de rencontres, de solidarité et de convivialité. “Lorsque nous arrivons à Montfaucon, tout le monde nous appelle “le groupe de Vénissieux”. C’est aussi notre façon de saluer notre commune.”

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Actus

Dans un communiqué de presse publié en fin de matinée, tous les groupes de la majorité municipale s'engagent dans l'union pour "battre Macron et...

Culture

Grâce à Hamid Ferkioui et son association La Perche, le stand up s'est installé dans la commune. Avec un festival programmé au Théâtre de...

Actus

"Sur la 14e circonscription, nous prendrons toute notre place dans cette bataille", annonce le collectif de section PCF de Vénissieux.

Actus

Le dispositif intégré médico-éducatif Jean-Jacques-Rousseau a inauguré son restaurant pédagogique : La Fourchette à Rousseau.

Actus

Sur fond de plus forte participation, le scrutin européen est marqué à Vénissieux par le score écrasant de la liste portée par La France...