La Sacoviv annonce une sécurisation renforcée de la résidence Max-Barel

Il y a quinze jours, cinq véhicules avaient déjà été détruits à la suite de deux mises à feu en début d’après-midi. Le mercredi 21 juin au matin, deux nouveaux véhicules sont partis en fumée. « Une première voiture a été incendiée après que les malfaiteurs sont partis avec les roues, puis le véhicule voisin a été touché par propagation », a précisé dans un communiqué de presse Pierre-Alain Millet, président de la Sacoviv, bailleur de cette résidence de 450 logements.

Assurant les locataires de « la détermination de la Sacoviv à tout mettre en œuvre pour leur tranquillité », Pierre-Alain Millet indique en premier lieu sa volonté de « poursuivre le partenariat avec la police nationale qui conduit un travail approfondi pour permettre des sanctions exemplaires de la justice à la hauteur des préjudices subis ».

Le président de la Sacoviv annonce par ailleurs des mesures supplémentaires : « un nouveau point avec la police nationale sur les demandes d’enlèvement de voitures épaves ou ventouses, l’étude d’un renforcement de l’action de sécurisation menée en soirée par la société Zeus sécurité, ainsi que la mise en place d’une vidéosurveillance interne ».

Il ajoute que la Sacoviv a engagé l’étude de « la clôture des accès voitures à la résidence, de la fermeture de l’entrée du 4 sur la rue Max-Barel, et de la protection des bâtiments en écartant les stationnements qui en sont trop proches ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *