Législatives : Yves Blein justifie son ralliement à La République en marche

Jeudi soir, à deux jours du premier tour des législatives, le député sortant Yves Blein (PS passé à LREM) a tenu son meeting de fin de campagne à Parilly, salle Jeanne-Labourbe. Un peu plus de 25 personnes avaient fait le déplacement, au rang desquelles les élus socialistes vénissians Pascal Dureau et Lotfi Ben Kelifa.

C’est sa suppléante, Soundes Boujday, qui a lancé la réunion. « J’ai passé toute mon enfance et toute mon adolescence à Vénissieux, une partie à la Rotonde, une autre au Charréard. Je viens plutôt du milieu associatif que du milieu politique », a-t-elle indiqué. Avant d’évoquer brièvement les dix ans d’engagement auprès des Restos du cœur qui ont précédé son entrée en politique auprès de Lotfi Ben Kelifa en 2015. « Depuis, je me bats à ses côtés pour donner une meilleure image de Vénissieux et améliorer le quotidien de ses habitants. »

Yves Blein a ensuite pris le relais pour préciser les raisons de son engagement auprès d’Emmanuel Macron. « J’ai eu la chance d’avoir travaillé très régulièrement avec lui. D’abord quand il était à l’Élysée avec François Hollande. C’est lui qui était en charge des dossiers industriels, dont celui de Kem One, a-t-il détaillé. Quand il a été ministre de l’Économie, j’ai travaillé sur le texte de loi dit « Macron », dont beaucoup de choses sont restées : les cars Macron, le travail le dimanche, la remise en plat de certaines professions réglementées, la supervision des crédits bancaires, la situation des aéroports… ».

Et de louer les qualités d’un homme providentiel : « Une très grande réactivité, une grande capacité d’écoute, une grande intelligence, sincère et ouvert d’esprit. » Un homme, entre autres, « habile, intelligent, patient ». N’en jetez plus ! Et sur le fond ? « L’opposition dans l’hémicycle, c’est ce qu’on voit à la télévision. Emmanuel Macron a eu l’intelligence de comprendre que les Français en avaient marre de ce théâtre du jeu politique […] 80% des lois sont adoptées par des députés de droite comme de gauche ».

Yves Blein s’en est aussi pris au programme de Benoît Hamon, qu’il a jugé « pas crédible », alors qu’un participant le qualifiait de « programme Bisounours ». « Sur certains sujets, c’était mentir à l’opinion en proposant des mesures irréalistes, a-t-il affirmé. Par exemple, on ne peut pas dire aux Français qu’on va arrêter l’énergie nucléaire dans cinq ans […] sans leur dire que la facture serait alors multipliée par deux ou par trois. »

Yves Blein a conclu par un long plaidoyer en faveur des mesures phares du locataire de l’Élysée : suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages, réforme de l’assurance maladie et de l’assurance chômage, inversion de la hiérarchie des normes, dédoublement des classes de CP/CE1 en ZEP, plafonnement des indemnités prud’homales, lutte contre les incivilités, remboursement des lunettes, prothèses auditives et soins dentaires.

Avant de conclure : « N’oubliez pas d’aller voter dimanche, et si possible, votez bien ! »

Une pensée sur “
Législatives : Yves Blein justifie son ralliement à La République en marche

  • 10 juin 2017 à 14 h 52 min
    Permalink

    25 personnes ont fait le déplacement ? SUPER, j’espere qu’ils seront moins nombreux a voter pour vous, enfin pour macron. retourner votre veste ???? il n’y aura plus de vrais debats, et que devient le démocratie ??? et aussi bravo pour les retraités aisés qui gagnent plus de 1200 euros par mois !!!! non seulement plus d’augmentation mais on rajoute 1.70 % de csg…..
    J’espere que vos enfants reagiront comme vous lorsque vous serez a notre âge, vous prendre toujours plus. Respects a vous !!! et dire que j’ai déjà voté pour vous !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *