Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Au lycée Marc-Seguin, un atelier d’autoréparation pour les deux roues

Les Bicyclettes solidaires de Seguin sont lancées. Cet atelier d’autoréparation, créé au sein du lycée professionnel éponyme, a été inauguré ce vendredi en présence des responsables et personnels de l’établissement, de l’adjointe à l’éducation Véronique Callut et de plusieurs lycéens.

Les Bicyclettes solidaires de Seguin sont lancées. Cet atelier d’autoréparation, créé au sein du lycée professionnel éponyme, a été inauguré ce vendredi en présence des responsables et personnels de l’établissement, de l’adjointe à l’éducation Véronique Callut et de plusieurs lycéens.

L’atelier a été mis en selle par les 24 élèves de la classe de seconde « Maintenance des équipements industriels » et leur professeur Jean-Luc Chandioux. Son ambition ? « Permettre à tout un chacun de venir apprendre à réparer son vélo grâce aux conseils des élèves », indique ce dernier. Pour l’heure, faute de crédits pour embaucher un encadrant à raison de quatre heures hebdomadaires, l’atelier rayonne uniquement à l’intérieur de l’établissement, et l’ouverture au public ne devrait pas avoir lieu avant la rentrée de septembre. Sa première « cliente » a été Fanny Manaudou, professeur documentaliste dans l’établissement.

Mais le premier objectif, aider les élèves à prendre conscience de leurs compétences, est déjà atteint. « C’est une manière de valoriser nos élèves, et plus largement la filière », souligne Jean-Luc Chandioux. Car les élèves ont déjà passé le grand braquet. Ils ont reçu quarante heures de formation grâce à un intervenant de l’atelier lyonnais « Le recycleur ». « On a appris à régler un dérailleur, des suspensions ou des freins, à dévoiler une roue, à changer un pédalier ou une chambre à air », détaille l’un des élèves, Mikaïl. Tandis qu’Adam assure que ce qu’il a appris « pourra lui servir en dehors du lycée, pour aider les gens par exemple ».

Le projet a été financé au moyen d’un partenariat public-privé. C’est la Région qui a pris en charge la formation des élèves. L’entreprise Renault Trucks, dans le cadre d’une convention de revitalisation conclu avec l’État suite à un plan social, a pour sa part apporté 4 500 €, tandis que la fondation Norauto a signé un chèque de 3 500 €. Les réparations sont toutefois entièrement gratuites pour les cyclistes.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Pour cette nouvelle édition de la Semaine bleue, la Ville et ses partenaires proposent de briser les idées reçues.

Actus

Lundi prochain, Vénissieux donnera le coup d'envoi d'une série de six grands débats citoyens.

Actus

Les équipes du Sytral ont échangé avec les habitants, dans le cadre de la concertation continue liée au projet T10. Avec un objectif :...

Actus

Des agents du service de collecte de Grand Lyon Métropole ont sensibilisé des élèves vénissians au tri des déchets.


Actus

Vénissieux va participer pour la première fois à "La nuit est belle!", une opération qui vise à sensibiliser la population aux impacts de la...