Quels enseignements pour les législatives ?

Vénissieux, mais aussi Feyzin, Saint-Fons, Saint-Priest : dans toutes ces villes rattachées à la 14e circonscription*, Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête au premier tour de l’élection présidentielle. Le candidat de la France insoumise totalise 30,7 % des suffrages sur l’ensemble de la circonscription, devant Emmanuel Macron (21,90 %) et Marine Le Pen (21,10 %).

Pas vraiment de bon augure pour Yves Blein, député PS sortant, qui s’est officiellement rangé derrière Emmanuel Macron. Pour se présenter les 11 et 18 juin prochains dans la 14e circonscription sous l’étiquette En marche, le maire de Feyzin devrait en outre quitter son parti. C’est la condition sine qua non posée par Emmanuel Macron aux candidats qui souhaitent porter les couleurs de son mouvement aux législatives. Yves Blein, qui a adhéré au PS en 1975 et y a fait toute sa carrière politique, est-il prêt à franchir le pas ?

Par ailleurs, on ne peut totalement écarter l’hypothèse que le PS choisisse de présenter son propre candidat, même si ce dernier aurait peu de chances de bien figurer au regard des scores calamiteux enregistrés par Benoît Hamon à Vénissieux, Feyzin, Saint-Fons et Saint-Priest.

En revanche, Michèle Picard (PCF) peut nourrir l’espoir de reconquérir le siège occupé jusqu’en 2012 par l’ancien maire de Vénissieux, André Gerin. À condition toutefois de récupérer l’essentiel des voix qui se sont portées sur Jean-Luc Mélenchon. Or il n’est pas exclu que le mouvement de la France insoumise ne décide, in fine, de présenter un candidat — le nom de Benjamin Nivard, un cheminot vénissian de 32 ans, est avancé. Ce qui entamerait assurément les chances de l’élue communiste.

Du côté de la droite, les faibles scores de François Fillon dans la circonscription ne placent pas le Vénissian Maurice Iacovella, qui part avec l’investiture LR-UDI, dans les meilleures conditions. D’autant qu’il devrait être handicapé par la candidature dissidente de Doriane Corsale (LR), première adjointe au maire de Saint-Priest.

On le voit, à moins de sept semaines du premier tour des législatives, dans un paysage politique en pleine recomposition, il parait bien hasardeux de tirer des enseignements pour le scrutin des 11 et 18 juin prochains dans la 14e circonscription.

* La 14e circonscription comprend Vénissieux, la partie ouest de Saint-Priest, Saint-Fons, Feyzin, Corbas et Solaize.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *