Un square « Général-Pierre-Robert-de-Saint-Vincent »

D’ici à la fin de l’année 2018, l’Îlot Romain-Rolland devrait être achevé. Dans ce secteur de centre-ville qui s’étend sur 2,5 ha derrière l’avenue Marcel-Paul, quelque 340 logements sont prévus à terme, dont un grand nombre déjà occupés. Soixante-dix logements en accession sociale réalisés par Rhône Saône Habitat (RSH) seront livrés cet été. Deux autres résidences en accession libre restent à construire. Le programme compte par ailleurs 22 % de logements sociaux.

La particularité de l’opération, outre sa mixité dans l’offre de logements, tient à sa qualité environnementale. Sur cet espace qui accueillait autrefois les serres municipales, un grand talus boisé a été conservé, enrichi de nouvelles plantations. Un square a également été aménagé, officiellement dénommé, par décision du conseil municipal, « Général-Pierre-Robert-de-Saint-Vincent (1882-1954) ». Il sera inauguré au début de l’été en présence des membres de la famille de cet ancien gouverneur militaire de Lyon.

Quand il était en poste, en août 1942, Pierre-Robert-de Saint-Vincent opposa un refus catégorique à l’ordre du gouvernement de Vichy de fournir des unités de gendarmerie pour acheminer du camp de Vénissieux vers la gare de Perrache un convoi de 545 juifs étrangers, destinés à être transférés à Drancy en vue de leur déportation vers Auschwitz.

Cet acte de désobéissance perturba le départ du convoi et permit à plusieurs personnes de s’enfuir. Dix jours plus tard, le général était relevé de ses fonctions et mis à la retraite d’office par le gouvernement collaborationniste. Il poursuivra son action au sein de la Résistance et devra se cacher pendant deux ans. Il reprendra son activité en août 1944 à la Libération de Lyon, à la demande du Général de Gaulle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *