Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Éco

Selène : sur courant ascendant

Nous inaugurons avec Selène une série de portraits d’entreprises vénissianes, toutes signataires de la charte de coopération avec la Ville, et qui reflètent la vitalité économique du territoire.

 

Sélène est une entreprise d’électricité, créée en 1998, qui intervient dans les domaines industriel et tertiaire. “Notre travail consiste à réaliser des études, à concevoir et réaliser des tableaux électriques, à mettre en place des câblages… Bref, à gérer toutes sortes de problématiques électriques”, explique le gérant, Bernard Raybaud. Sélène dispose d’ailleurs de son propre bureau d’études, composé de deux personnes. C’est une activité à part entière, basée sur le Dessin assisté par ordinateur (DAO).

L’entreprise s’est installée à Vénissieux en 2004, rue Eugène-Maréchal, avant d’être reprise par Bernard Raybaud en 2013. Depuis, l’équipe – huit personnes plus le gérant – n’a quasiment pas changé. “Nous avons une excellente pyramide des âges, avec des salariés âgés de 26 à 58 ans. Ici, on apprend au contact des autres, ce qui permet d’avoir au final une bonne transmission des savoirs, et une belle ambiance de travail.”

Au sein de Sélène, tout le monde est bien entendu qualifié en électrotechnique, et habilité aux Risques Chimiques niveau 2. Mais l’essentiel est ailleurs. “À ces qualifications s’ajoutent les expériences professionnelles de chacun. Nos électriciens ont en moyenne 25 années d’ancienneté en électricité industrielle et tertiaire, souligne Bernard Raybaud. Et en plus de leurs compétences, j’attends de mes salariés qu’ils soient curieux. La curiosité, c’est ce qui permet d’innover et de se démarquer par rapport à la concurrence.”

De fait, la petite entreprise se porte bien avec un chiffre d’affaires de 670 000 euros en 2016. Mais quand on lui parle de croissance, le gérant se montre prudent. ” Nous travaillons avec une trentaine de clients, avec qui nous entretenons des rapports de confiance. Je ne cherche pas à m’agrandir. Pour l’instant, nous ne sommes pas prêts. Mais cela viendra peut-être un jour. D’autant qu’il y a une grosse activité économique à Vénissieux”.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Actus

Dans les lycées professionnels ou généraux, les élèves ont de plus en plus de mal à trouver des stages.

Actus

Prox'Raid Aventure est de retour aux Minguettes le mercredi 24 avril. Le dispositif prendra ses quartiers sur la place du marché.

Infos commerces

Stores Frezet, spécialisé dans la pose et la vente de stores et fermetures, est dirigé depuis plus de 20 ans par Anie Chichmanian.

Culture

Les Fêtes escales se tiendront dans le parc Louis-Dupic du 12 au 14 juillet et recherchent associations et chantiers jeunes.

Actus

Une dizaine d'organisations appellent à une manifestation ce jeudi 18 avril pour la mise en œuvre de "solutions humaines et sociales" à la crise...