21 ouvertures de classes à la rentrée prochaine

ecole-primaire----R.B.Expressions-9-940x627

Les dernières décisions concernant la carte scolaire 2016-2017 du premier degré ont été rendues à l’occasion du Conseil départemental de l’Éducation nationale (CDEN). L’ouverture, à la rentrée prochaine, du Groupe scolaire Flora-Tristan (à l’angle des rues Romain-Rolland et Gaspard-Picard), entraîne à elle seule la création de 15 classes (7 en maternelle et 8 en élémentaire) pour accueillir environ 380 élèves. Toute l’équipe a été nommée : directrice, enseignants, atsem, animateurs pour les activités du temps méridien seront à pied d’œuvre le 1er septembre. Les activités périscolaires y débuteront le 5 septembre comme dans tous les établissements vénissians. Six autres ouvertures de classes sont prévues : en élémentaire à Jules-Guesde, Max-Barel, Joliot-Curie, Moulin-à-Vent et Georges-Lévy, en maternelle à Joliot-Curie. Quelques fermetures, liées à la prochaine livraison de l’école Flora-Tristan, sont également annoncées : deux au Centre et deux à Gabriel-Péri en primaire, une au Centre en maternelle. Et sans impact lié à Flora-Tristan : une fermeture de classe maternelle à Anatole-France.

Globalement, quelque 9 400 écoliers sont attendus, contre 9 100 en septembre dernier. Véronique Callut, adjointe en charge des affaires scolaires, est sereine. « Nous nous réjouissons que les écoles se remplissent. Vénissieux attire de nouveaux habitants, ce qui est un signe de bonne santé. Depuis quelques années nous ouvrons en moyenne une dizaine de classes par rentrée. » Autre évolution d’importance : la création pour Vénissieux d’une troisième circonscription de l’Éducation nationale : « Vénissieux était jusqu’à présent découpée en deux : sud et nord. En septembre, la nouvelle circonscription Vénissieux-Lyon 8 prendra effet. Les Groupes scolaires Parilly, Clos Verger, La Xavière et Jeanne-d’Arc y seront rattachés. »

Une classe expérimentale à Anatole-France

Sur le plan logistique, un self ouvrira au groupe scolaire Max-Barel. Sa réalisation totalement financée par la Ville s’élève à 190 000 euros. « Ce sera le cinquième, précise l’adjointe. Tous fonctionnent très bien. Les retours sont positifs. C’est pourquoi, petit à petit, nous en installerons dans chaque établissement. Nous avons mis en place pour les élèves de grande section de maternelle un « projet passerelle » pour les selfs. Les équipes du temps méridien montrent aux élèves comment fonctionne ce service de restauration pour qu’ils ne soient pas perdus le jour de leur rentrée en CP. »

Enfin, la maternelle Anatole-France va accueillir une classe expérimentale UEMTED (Unité d’enseignement maternelle pour les troubles envahissants du comportement). Dans le cadre du plan autisme mis en place par le gouvernement, cette classe accueillera sept ou huit enfants âgés de 4 et 5 ans. Elle permettra une prise en charge précoce et intensive associant un enseignant spécialisé et des professionnels médico-sociaux du SESSAD (Service d’éducation spéciale et de soins à domicile) de Vénissieux. Une ouverture dont se réjouit l’adjointe : « Il existe très peu de classe de ce type en France et nous sommes ravis d’accueillir cette unité. Il est intéressant pour les autres enfants de vivre la différence. Quant aux petits autistes, ils pourront vivre une scolarité adaptée dans un milieu tout à fait ordinaire. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *