Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Culture

Les amies de la soie : faux tableaux de maîtres et vrais succès

Cette douzaine de dames qui se réunissent au Moulin-à-Vent pour peindre sur la soie viennent de remporter plusieurs prix en Haute-Loire, dans un concours où il fallait reproduire des tableaux de maîtres.

DSC08276

“On se croirait au Louvre”, lance malicieusement l’une des douze dames qui se réunissent tous les jeudis dans la salle attenante à la bibliothèque Robert-Desnos et composent l’association Les amies de la soie. Car c’est bien de peinture sur soie dont il s’agit. Précisons encore qu’elles viennent de participer à un concours international en Haute-Loire, à Montfaucon-en-Velay, d’où elles ont ramené plusieurs prix sur le thème “Faites un faux” pour les tableaux (d’une dimension de 50×70) et “Les quatre éléments” pour les foulards (90X90).

La salle Desnos ressemble donc bien au Louvre puisqu’on y découvre ça et là plusieurs Renoir, un Toffoli, un Picasso, “L’absinthe” de Degas, un portrait de Madame de Pompadour, un Kandinsky, un Mucha, un Pierre Farel… De quoi faire rêver n’importe quel collectionneur !

Tous ces prix ramenés — un premier, obtenu par Maguy Houël avec une reproduction du “Déjeuner des canotiers” de Renoir, suivi de deux troisièmes, un cinquième, un sixième, un huitième… — ont été durement gagnés face à des artistes russes, suisses, canadiens, malgaches et français. “Le jury, expliquent-elles, a dû faire son choix entre 63 tableaux et trente foulards. Sans ces concours, nous nous cantonnerions aux paniers de fleurs et aux corbeilles de fruits. Là, quand on a pris connaissance du thème, on se demande à chaque fois comment on va faire. On se dit que ce n’est pas possible. Et on se met en condition.”

Sous l’œil avisé d’Éliane Sandelion, qui les aide dans l’apprentissage de la technique et participe elle aussi aux concours, les Amies de la soie prennent plaisir non seulement à cette activité de peinture mais aussi à leurs retrouvailles hebdomadaires dans cette salle gracieusement prêtée par la mairie.

Le prochain concours va les faire travailler, pour les foulards, sur “les accessoires féminins textiles”. Interrogez-les du regard : “On ne sait pas trop encore ce qu’on va faire.” Mais, c’est certain, on peut leur faire confiance, elles ramèneront une brassée de prix.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Histoire / Mag

Éminemment rural, le Vénissieux de l’Ancien Régime était peuplé de centaines de paysans. Qui n’étaient pas tous pauvres, tant s’en faut.

Infos commerces

Depuis trois ans, Laurent Cometti a repris le restaurant épicerie "le Porte-Pôt". Rebaptisé "Chez Comet'", il fait le plein tous les midis !

Dossiers

Le dernier conseil municipal s’est ouvert par la présentation de la future piscine Auguste-Delaune. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur celle-ci.

Actus

Les nouveaux courts de tennis couverts des Minguettes viennent étoffer le complexe sportif Auguste-Delaune.

Actus

En attendant le lancement, d'ici au mois de juin, du véritable chantier, Sytral Mobilités procède encore à d’importants travaux préparatoires.